Boutique santé
NutriExpert Effiness Starteur Minceur

15.00€Afficher
Bioderma Créaline H2O TS

10.30€Afficher
Xenofit, Mineral Light, Poudre

10.49€Afficher

 

Verge d'or (Solidago)

Plantes médicinales > Verge d'or

  1. Introduction
  2. La traversée du désert de la verge d'or
  3. La verge d'or contre les coliques néphrétiques
  4. Une décoction légère de verge d'or
  5. La verge d'or contre la diarrhée
  6. Solidago: je consolide avec la verge d'or
  7. La verge d'or en bain de bouche
  8. La verge d'or chez les Indiens d'Amérique

Verge d'or

La verge d'or, employée pour soigner les rhumes, les infections respiratoires et les digestions difficiles, adore les lieux en friche, les champs en jachère et se dresse fièrement au-dessus des chicorées sauvages et des bleuets avec ses belles fleurs jaunes ! Il faut dire qu'elle peut atteindre 1 mètre de haut. Appelée aussi solidage, la verge d'or est surtout employée aujourd'hui en cas d'inflammation et/ou d'infection des voies urinaires et de rétention d'eau.

La traversée du désert de la verge d'or

La verge d'or est à peine mentionnée dans les écrits du Moyen Âge. Entre le xve et le xviiie siècle, elle est parfois considérée comme une panacée, déjà utilisée pour les problèmes rénaux, mais aussi les fistules ou les problèmes buccaux (dans ce cas, elle était utilisée en bains de bouche ou en gargarismes). Elle est alors considérée comme une plante très importante pour ses qualités astringentes et diurétiques. Puis elle tombe dans l'oubli ! Il faut attendre la fin du xixe siècle pour qu'elle revienne un peu sur le devant de la scène.

La verge d'or contre les coliques néphrétiques

Tout comme la décoction d'aubier de tilleul sauvage du Roussillon est un excellent moyen de prévenir les coliques néphrétiques (à raison d'une cure de 10 jours, 2 à 3 fois par an), la verge d'or peut « nettoyer » votre système urinaire et éviter ainsi la formation de calculs. Le docteur H. Leclerc l'employait aussi contre la pyélonéphrite (infection rénale) et contre les infections urinaires. Pour illustrer l'efficacité de la verge d'or contre les coliques néphrétiques, il rapporte, dans son Précis de phytothérapie, l'histoire d'un homme qui avait « une pierre dans la vessie » et qui rendit, après avoir, pendant 9 jours, mangé de cette herbe avec des oeufs, une pleine poignée de graviers.

Une décoction légère de verge d'or

Pour bénéficier des vertus de la verge d'or, préparez-la en décoction légère. Vous mettez à bouillir 2 à 3 cuillerées à soupe de sommités fleuries sèches dans 1 litre d'eau froide, vous faites chauffer et vous laissez bouillir pendant 2 minutes. Puis vous laissez infuser 10 minutes (en couvrant). Buvez ce litre de tisane dans la journée, entre les repas.

La verge d'or contre la diarrhée

La verge d'or, très riche en tanins et en mucilage, a également toujours été utilisée pour lutter contre la diarrhée. Le docteur Leclerc la préconisait également en sirop aux enfants souffrant de coliques liées aux poussées dentaires.

Solidago: je consolide avec la verge d'or

Le nom latin de la plante, Solidago, lui vient de son efficacité pour cicatriser les petites plaies. Et, en usage externe, la plante a en effet longtemps servi à soigner aussi bien les plaies que les ulcères. On hachait pour cela feuilles et fleurs ensemble avant de les appliquer ou bien on saupoudrait des feuilles sèches pulvérisées. On peut aussi utiliser la décoction en compresses pour activer la cicatrisation des blessures.

La verge d'or en bain de bouche

Faites une décoction forte en mettant 2 cuillerées à soupe de sommités fleuries dans 20 cl d'eau (voir recette plus haut). Utilisez cette solution en gargarismes contre les maux de gorge (en cas d'angine, par exemple), ou en bains de bouche si vous avez de la gingivite.

La verge d'or chez les Indiens d'Amérique

En Amérique, plusieurs tribus indiennes utilisaient la verge d'or pour soigner diverses maladies:

  • Les Zunis mastiquaient les fleurs et avalaient le jus pour combattre le mal de gorge.
  • Les Alabamas se faisaient des cataplasmes de racines pour soigner leurs rages de dents.
  • En infusion, les fleurs servaient à faire tomber la fièvre et à soigner les ennuis respiratoires.

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn