Boutique santé
Calypso After Sun Oil

3.95€Afficher
Nutreov Chrome Control

9.90€Afficher
Douce Nuit Spray Gorge

20.20€Afficher

 

Varech (Fucus vesiculosus)

Plantes médicinales > Varech

  1. Introduction
  2. Le varech, une plante « historique »
  3. Le varech est avant tout une plante de la minceur
  4. En externe, le varech pour les problèmes de peau et la cellulite
  5. Les autres indications du varech
  6. Comment utiliser le varech
  7. Quelques contre-indications avec le varech

Varech

Le varech vésiculeux préfère les eaux froides et pousse sur les côtes de l'Océan Atlantique, de la Manche et du Pacifique Nord. Cette algue verte, qu'on appelle aussi chêne marin ou goémon, peut atteindre 1 mètre de long et brunit en séchant. Ses feuilles (ou thalles) sont aplaties, ramifiées et portent des petites vésicules remplies d'air qui lui servent de flotteur. Les enfants s'amusent à les faire éclater entre deux doigts. L'algue s'accroche aux rochers des faibles profondeurs par des sortes de crampons. Emportée par les marées ou les courants, elle s'entasse sur les plages. Les algues rejetées par la mer sont ramassées pour être transformées en engrais. Celles qui sont utilisées pour les compléments alimentaires, les bains ou les cosmétiques, sont récoltées en été, pendant la période de fructification, par des chalutiers. Il existe une algue fort proche, l'Ascophyllum nodosum que l'on distingue du Fucus vesiculosus principalement par la disposition des vésicules. Mais les deux espèces possèdent des composants et des propriétés médicinales tout à fait comparables. Il arrive même qu'elles soient mélangées toutes les deux et vendues sous la seule appellation de « Fucus », ce qui ne présente aucun inconvénient.

Le varech, une plante « historique »

Les Romains soignaient leurs douleurs articulaires par l'application de cataplasmes de varech. Au xviiie siècle, on l'utilisait pour soigner les maladies de peau et l'asthme. C'est au xixe siècle, avec la découverte de l'iode et les travaux du docteur Duchesne-Duparc* sur l'assimilation des graisses par le varech, que l'algue acquiert ses lettres de noblesse. Aujourd'hui, tous les centres de thalassothérapie pratiquent des bains ou des cataplasmes d'algues contre les oedèmes, les rhumatismes et la cellulite.

Le varech est avant tout une plante de la minceur

Très riche en oligoéléments, notamment en iode, brome, sodium, magnésium, fer, silice et calcium, le varech est aussi une source importante d'acides aminés et de vitamines C, B1 et E. Cet équilibre en oligoéléments marins - il faut savoir que les proportions des différents oligoéléments de l'eau de mer sont comparables à ceux de l'organisme humain - a un effet stimulant et fortifiant, effet indispensable lors d'un régime souvent fatigant. De plus, l'apport en iode stimule la production d'hormones thyroïdiennes, ce qui favorise l'élimination des graisses. Le varech contient des alginates et de la laminarine (substance contenue aussi dans les algues laminaires) qui forment des solutions « colloïdales » ou mucilages, d'aspect épais et visqueux. Ces mucilages jouent un double rôle: d'une part, ce sont de véritables coupe-faim, donnant à l'estomac une impression de satiété ; d'autre part, tout comme les fibres alimentaires, ils favorisent le transit intestinal. Ainsi, on peut affirmer que le varech vésiculeux, par sa triple action sur les graisses, la faim et le transit, reste l'un des meilleurs aide-minceur dont on peut mettre à profit les vertus tout en modifiant son régime alimentaire.

En externe, le varech pour les problèmes de peau et la cellulite

Le varech contient, en plus des constituants aux propriétés amincissantes, des polyphénols antibiotiques et d'autres constituants aux propriétés cicatrisantes. Bien que certains médecins doutent de l'efficacité du varech en interne comme en externe, des études scientifiques italiennes ont démontré l'efficacité des enveloppements de varech pour lutter non seulement contre les problèmes dermatologiques (psoriasis notamment), mais aussi contre les rhumatismes et la cellulite. D'ailleurs, si les centres de thalassothérapie n'avaient pas de bons résultats avec les enveloppements d'algues, ils cesseraient de les pratiquer. En se frottant régulièrement les cuisses et les fesses avec une poignée de varech, on note même l'atténuation du phénomène de peau d'orange souvent lié à la cellulite.

Les autres indications du varech

Outre l'amincissement, le varech est indiqué pour les problèmes suivants:

  • rhumatismes et douleurs articulaires,
  • mauvaise circulation,
  • fatigue,
  • problèmes digestifs ou hépatiques.

Comment utiliser le varech

Certes, le varech sous forme séchée, puis réhydratée soit dans l'estomac soit dans le bain, perd un peu de ses propriétés, notamment les vitamines. Mais, à moins d'habiter au bord de la mer, il n'est pas facile de manger du varech en salade ou de se faire des cataplasmes d'algues fraîches. Reste donc, en interne, les gélules, comprimés ou extraits liquides et, en externe, les préparations que l'on trouve dans les centres de thalassothérapie, en boutiques diététiques ou en pharmacies. Il existe aussi du fucus séché, que l'on prépare en décoction: c'est particulièrement difficile à avaler.

  • Décoction: 20 à 30 g par litre d'eau. Laissez bouillir. Buvez 2 à 4 tasses par jour, mais il faut du courage.
  • Teinture-mère (en pharmacie): 20 gouttes le matin à jeun et avant le repas de midi ; à avaler diluées dans un peu d'eau.
  • Gélules, comprimés, ampoules, sirop: suivez les conseils du fabricant.
  • Usage externe: cataplasmes d'algues fraîches seules ou mélangées à du son, décoctions sur des compresses.

Quelques contre-indications avec le varech

Les bains et les cataplasmes d'algues sont déconseillés quand les dermatoses sont suintantes, et dans les cas de tuberculose, problèmes cardiaques, hyperthyroïdie, inflammations aiguës et maladies infectieuses graves. Dans le cas d'hypertension, préférez une cure de thé vert. En stimulant l'activité thyroïdienne, on augmente aussi les risques de palpitations et d'insomnies. Le varech est donc déconseillé aux personnes qui souffrent de l'un ou l'autre de ces symptômes.

Verge d'or (Solidago)

La verge d'or, employée pour soigner les rhumes, les infections respiratoires et les digestions difficiles, adore les lieux en friche, les champs en jachère et se dresse fièrement au-dessus des...

Verge d'or (Solidago)

Pukka Chaï vanille bio, Infusion

(10,36 EUR/100g) Tisane épicée à la vanille...

Pukka Chaï vanille bio, Infusion

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Bottin

Librairie santé
  • Mes cures de jus & smoothies
  • Nude Yoga
Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn