Boutique santé
Nobilin, Valériane et au houblon apaisant

5.49€Afficher
Abtei Nuit calmes valériane + houblon

8.99€Afficher
Schoenenberger, Jus de valériane

7.49€Afficher

 

Valériane (Valeriana officinalis)

Plantes médicinales > Valériane

  1. Introduction
  2. Les racines précieuses de la valériane
  3. Les vertus traditionnellement reconnues de la valériane
  4. Des études sur la valériane et les preuves d'efficacité
  5. Les principales indications de la valériane
  6. Macération, teinture-mère et infusion de valériane

Valériane

Valériane, du latin "valere" qui signifie « bien se porter ». Mais en grec ancien, la plante se nommait autrement... On l'appelait Phu, un mot dont la prononciation évoquait la sensation que ressentait celui qui approchait ses narines de la plante... particulièrement malodorante. Depuis l'Antiquité, la valériane tient une grande place dans la pharmacopée. Quasi « panacée » dans les temps anciens, son champ d'action a été restreint là où elle a montré le plus d'efficacité et c'est désormais pour ses vertus naturellement soporifiques et anxio lytiques que l'on continue à l'utiliser.

Les racines précieuses de la valériane

La valériane est une grande herbe, élégante, aux jolies fleurs blanches ou rosées, qui aime les cours d'eau et les bois. Elle développe de longues racines, précieuses pour leurs vertus, plus riches en principes actifs que le reste de la plante. Pour préparer les remèdes apaisants, on cultive de la valériane en plein champ, puis, la deuxième année, en automne car c'est le moment où les principes actifs « descendent » dans la plante, on arrache les racines que l'on nettoie et que l'on fait sécher ou que l'on prépare directement, dès la sortie du champ, sous forme de teinture-mère par exemple. Ses racines et radicelles ont une odeur très reconnaissable (et peu agréable) que les chats adorent (d'où le surnom de la valériane: l'herbe-aux-chats).

Les vertus traditionnellement reconnues de la valériane

Considérée comme l'un des meilleurs sédatifs naturels, la valériane est recommandée à celles et ceux qui s'endorment difficilement (souvent à cause de l'anxiété), mais aussi lorsque l'on se réveille au cours de la nuit. On peut également en tirer profit en cas de nervosité excessive, de maux d'estomac et comme modérateur de l'appétit.

Des études sur la valériane et les preuves d'efficacité

Bien entendu, l'utilisation avec succès de la valériane au cours des siècles et sa réputation suffisent à démontrer son efficacité. Mais, ces dernières années, des analyses plus précises et des expérimentations en milieu médical sont venues confirmer ses vertus. On a en effet découvert dans sa composition des substances sédatives et antispasmodiques qui expliquent ses propriétés. Et des études en France et en Allemagne effectuées sur des personnes qui dormaient mal et souffraient de névroses ont permis de confirmer encore les bienfaits de cette plante apaisante.

Les principales indications de la valériane

Bien que l'on retienne et utilise surtout les effets apaisants de la plante, on peut tout à fait mettre à profit ses bienfaits pour nombre d'indications. Voici, en résumé, les domaines où elle peut rendre service:

Macération, teinture-mère et infusion de valériane

Pour utiliser la racine, il faut attendre l'automne avant de la prélever, de la laver, de la couper et, soit de la préparer en teinture-mère, soit de la faire sécher.

  • Teinture-mère: en automne, prélevez 200 g de racines et radicelles, nettoyez-les bien puis coupez-les en morceaux et mettez-les dans un bocal en verre avec 1 litre d'alcool à 45°. Laissez macérer 1 semaine puis passez, au travers d'un linge fin, en exprimant bien les sucs de la plante. Prenez-en 30 gouttes matin et soir dans 1/2 verre d'eau ou une tisane sucrée au miel (le goût de la valériane n'est pas très agréable).
  • Macération: mettez 20 g de racine séchée dans 20 cl d'eau froide (si vous n'êtes pas hypertendu, ajoutez quelques copeaux de réglisse pour atténuer le mauvais goût). Laissez macérer pendant 12 heures. Si vous êtes insomniaque, prenez cette « potion » en une fois, 1 heure avant de vous coucher (vous pouvez faire tiédir et sucrer au miel). Si vous la prenez pour d'autres raisons (nervosité, maux d'estomac...), avalez-la en 2 fois, avant les repas.
  • Infusion: on peut aussi préparer la plante entière en infusion, mais le goût est telle ment détestable pour un effet moindre qu'il est bien rare et courageux de l'utiliser de la sorte.
  • Gélules, comprimés: suivez les indications du fabricant.

Varech (Fucus vesiculosus)

Le varech vésiculeux préfère les eaux froides et pousse sur les côtes de l'Océan Atlantique, de la Manche et du Pacifique Nord. Cette algue verte, qu'on appelle aussi chêne marin...

Varech (Fucus vesiculosus)

Schoenenberger, Jus de valériane

(3,74 EUR/100ml) Jus de plantes médicinales issu de racines fraîches de valériane à effet calmant...

Schoenenberger, Jus de valériane

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Bottin

Librairie santé
  • Le grand guide Hachette de l'homéopathie
  • Le yoga de l'Occident
Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn