Boutique santé
Hoyer Fruits Sauvages Bio dans le Miel, Sureau

4.49€Afficher
Schoenenberger, Jus de sureau bio

4.99€Afficher
Doppelherz, Sureau chaud, poudre

4.39€Afficher

 

Sureau (Sambucus nigra)

Plantes médicinales > Sureau

  1. Introduction
  2. Les fleurs de sureau, une alchimie puissante
  3. L'écorce et les feuilles de sureau
  4. N'oubliez pas les baies de sureau
  5. Culture du sureau
  6. Comment utiliser le sureau

Sureau

Les sureaux fleurissent jusqu'en début d'été. Cueillez les ombelles, faites les sécher à l'ombre sur un linge propre. Placez-les dans un sac en papier. Elles vous serviront toute l'année pour soigner:

Les fleurs de sureau, une alchimie puissante

Les scientifiques se sont intéressés surtout aux fleurs. Elles contiennent une huile essentielle riche en acides gras et en alcools monoterpéniques (ce sont eux qui donnent le goût particulier), ainsi que d'autres substances comme le sambunigrocide. On trouve des extraits de sureau dans une vingtaine de spécialités pharmaceutiques. Rhumatismes, surpoids, infections urinaires ou respiratoires ne sont pas les seules indications des fleurs de sureau. En infusion, les fleurs sont aussi galactogènes (elles améliorent la sécrétion de lait chez les jeunes mères), calmantes, légèrement laxatives, fébrifuges (elles ont la propriété rare de provoquer une intense transpiration, capable souvent d'évacuer les fièvres inexpliquées). La tisane de fleurs de sureau, sur une compresse, décongestionne les paupières.

L'écorce et les feuilles de sureau

Les autres utilisations du sureau, notamment de la seconde écorce des jeunes rameaux et des feuilles, appartiennent plutôt à la tradition populaire et sont donc peu exploitées par l'industrie pharmaceutique. Ce qui ne retire rien à leur efficacité. L'écorce serait encore plus puissante que les fleurs en ce qui concerne les problèmes urinaires ou rhumatismaux. Elle aurait, un peu comme l'aubier de tilleul, la faculté de dissoudre les calculs. Pour prélever cette seconde écorce, grattez délicatement la pellicule grise qui recouvre les rameaux, puis détachez l'écorce verte qui se trouve dessous. Les jeunes feuilles de printemps ne sont utilisées que lorsque l'on n'a ni fleurs ni baies sous la main.

N'oubliez pas les baies de sureau

Cueillez-les au début de l'automne. Il faut couper les ombelles de fruits avec des ciseaux, les déposer délicatement dans un panier et ne choisir que des baies bien mûres. Celles qui ne le sont pas assez sont légèrement toxiques (vomissements, diarrhées). Celles qui le sont trop peuvent rapidement pourrir ou dégrader la récolte. On évite de manger plus de 100 g de baies crues, car elles sont amères et fortement laxatives. Préférez-les cuites ou bien séchées pour les utiliser toute l'année. Les baies séchées se consomment en infusion ou, réhydratées avec de l'eau et du lait d'amande ou de riz, dans les desserts ou les céréales. Les fruits du sureau sont utilisés pour des confitures, des sirops, des sauces épicées (chutneys) et même du vin pétillant.

Les baies sont assez riches en vitamines A, B et C et possèdent des quantités non négligeables de calcium, potassium, fer et phosphore. Elles fortifient le système immunitaire, luttent efficacement contre les problèmes de constipation et, en tisanes régulières, ont la réputation de chasser la cellulite.

Culture du sureau

Pour planter du sureau, rien de plus simple: il suffit de planter un rameau. Choisissez un endroit plutôt ombragé. L'arbre sera buissonnant, comme un noisetier, si vous ne le contrôlez pas: c'est la solution si vous le plantez dans une haie. Un peu à l'écart des autres arbres, si vous ne gardez qu'un seul tronc de départ, il formera une magnifique couronne équilibrée. Dans tous les cas, vous bénéficierez des bienfaits du sureau: baies, feuilles, fleurs, seconde écorce... Enfin, votre jardin lui aussi vous en sera reconnaissant, puisque la décoction de sureau, appelée « purin » de sureau, est un insecticide et un engrais fort efficace que vous pulvériserez sur les fleurs et les légumes.

Comment utiliser le sureau

  • Infusions de fleurs: 1 poignée par litre d'eau à laisser reposer 10 minutes après ébullition. Buvez plusieurs tasses dans la journée. En usage externe, les infusions de sureau servent aussi à délayer l'argile pour les masques de beauté.
  • Feuilles: en infusion, quand on n'a pas de fleurs, pour les mêmes indications. Les feuilles sont plus souvent utilisées, en externe, en cataplasmes sur les articulations douloureuses.
  • Décoction de seconde écorce: 2 poignées dans 1 litre d'eau froide qu'on amène à ébul lition. Baissez le feu et laissez réduire de moitié. À boire dans la journée.
  • Baies: en sirop, purées, confiture, vin, tartes, tisanes (de baies séchées)...
  • L'huile au sureau: le suc de baies, ajouté à dose égale à de l'huile d'olive première pression à froid, soulage la plupart des problèmes de peau, ainsi que les brûlures superficielles et les rhumatismes.

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn