Librairie santé
Le corps réparéAfficherProblème d'anxiétéAfficherTraces de plumeAfficher

 

Sages-femmes

Sages-femmes

Les sages-femmes, même si les cas sont très rares, comptent des hommes dans leurs rangs ; malgré le titre "maïeuticien" recommandé pour eux par l'Académie française, ils portent le titre de sage-femme.

Une profession méconnue

Beaucoup pensent que le niveau de compétence d'une sage-femme est équivalent à celui d'une aide-soignante, il va en réalité bien au-delà. La formation de sage-femme se déroule sur 5 ans, la première année étant la même que celle des médecins, pharmaciens et dentistes.

Une sage-femme peut suivre toutes les étapes d'une grossesse au même titre qu'un médecin, ce qui signifie qu'elle assure notamment:

  • les examens gynécologiques ;
  • les échographies ;
  • la prescription des dispositifs médicaux qu'elle estimera nécessaires (ceinture de grossesse, orthèse élastique de contention des membres inférieurs etc.) ;
  • la prescription de médicaments pour corriger certains désagréments éventuels durant la grossesse ;
  • l'accouchement en lui-même ;
  • l'examen médical postnatal dans les 8 semaines qui suivent l'accouchement ;
  • le suivi du bon développement psychomoteur de l'enfant et la surveillance de sa croissance pondérale ;
  • le bon déroulement de la phase d'allaitement ;
  • la détection d'une dépression du post-partum.

En plus de l'aspect purement médical, elle accompagne les femmes enceintes sur les questions plus générales, telles la nutrition, la sexualité, la puériculture ou encore le volet administratif (déclaration à la CAF etc.).

Le saviez-vous ?

Au-delà des femmes enceintes, elle peut par ailleurs faire le suivi gynécologique de toute femme en bonne santé, prescrire la pilule et poser elle-même les dispositifs intra-utérins et les implants contraceptifs.

Qu'est-ce qui sépare une sage-femme d'un médecin ?

Les seules limites à son indépendance vis-à-vis des médecins sont le traitement d'une pathologie ou une grossesse à risque, dans ces cas là elle travaillera en collaboration avec le(s) praticien(s) compétent(s).

Elles sont bien plus impliquées que les médecins, d'un abord plus facile et généralement moins chères.

Les accouchements à domicile

La plupart des sages-femmes libérales pratiquent les accouchements à domicile, sous réserve que des conditions soient remplies ; notamment que le projet ait été mûrement réfléchi, un très bon état de santé et la conformité du domicile (proximité d'un hôpital, hygiène etc.).

Il est par ailleurs déconseillé d'entreprendre ce type d'accouchement avec les accoucheuses de type alternatif, qui sont, malgré leurs dires, très insuffisamment équipées et formées. Une sage-femme vérifie sur des bases solides que l’accouchement naturel est possible, disposera de tout le matériel classique et d’urgence (oxygène, perfusions, médicaments) et saura gérer d'éventuelles complications.

Prise en charge

Les consultations d'une sage-femme sont remboursées à hauteur de 70% par la sécurité sociale.

Bottin

Librairie santé
  • Mieux vivre la ménopause
  • Mieux communiquer avec son médecin traitant
Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn