Librairie santé
Se soigner avec la natureAfficherLa préparation santé de son voyageAfficherInitiation au Qi GongAfficher
À découvrir

google_ad_client = "ca-pub-8116731124040751";
google_ad_slot = "1206156626";
google_ad_width = 160;
google_ad_height = 600;

 

Romarin (Rosmarinus officinalis)

Plantes médicinales > Romarin

  1. Introduction
  2. La renommée en dents de scie du romarin
  3. Digestion, spasmes, tonus... les applications du romarin
  4. Le romarin contre les rhumatismes et les douleurs musculaires
  5. Feuilles, fleurs et huile essentielle de romarin
  6. Le bain du tonus au romarin

Romarin

Le romarin est une plante aromatique aux nombreuses propriétés thérapeutiques.

Ce petit arbrisseau qui pousse à l'état sauvage un peu partout dans le sud de la France a des tiges arrondies et des feuilles bicolores: vert foncé sur la face supérieure, blanche en dessous. Les fleurs sont bleu pâle, tirant parfois sur le violet ou le blanc. Dans les climats chauds, le romarin fleurit à peu près toute l'année. Dans les lieux plus frais, il s'épanouit en juin et en juillet.

La renommée en dents de scie du romarin

Utilisé depuis toujours comme condiment, le romarin a vu sa réputation thérapeutique varier au fil du temps... Au xiiie siècle, on distilla pour la première fois les fleurs de romarin pour obtenir de l'huile essentielle, que l'on employa alors pour soigner la jaunisse. Au xvie siècle, l'Eau de la Reine de Hongrie, mélange d'alcoolats de romarin et de lavande, aurait fait retrouver sa jeunesse à la reine qui avait alors 72 ans. Cet « exploit » donna à nouveau un élan à cette plante. On l'utilisa alors couramment pour rendre la santé aux convalescents, à ceux qui digéraient mal, qui souffraient de spasmes (coqueluche, asthme, vomissements...). Puis le romarin tomba à nouveau dans « l'oubli médicinal », restant pourtant bien présent à table. Et il fallut attendre la fin du xixe siècle pour que les recherches le fassent à nouveau apparaître comme un véritable médicament naturel.

Digestion, spasmes, tonus... les applications du romarin

Le romarin active la sécrétion de la bile et accélère en même temps son élimination. La bile jouant un rôle capital dans la digestion des graisses, le romarin permet ainsi une accélération de la digestion. Il est donc tout à fait indiqué en cas de somnolence après les repas, ballonnements, flatulences et infections intestinales... car, en plus, il est bactéricide et antiseptique. Il a également démontré son utilité en cas de spasmes, qu'ils soient d'origine digestive ou respiratoire et c'est un protecteur du foie. Le docteur Valnet insiste aussi sur son action tonifiante qui le fait recommander en cas de fatigue, de surmenage physique ou intellectuel. On l'utilise pour toutes ces indications sous forme d'infusion de feuilles ou de fleurs, fraîches ou sèches. Il suffit de mettre 1 cuillerée à dessert de plante dans 1 tasse d'eau bouillante et de laisser infuser 10 minutes avant de filtrer et de boire. En général, on conseille d'en prendre 1 tasse après le repas, midi et soir.

Le romarin contre les rhumatismes et les douleurs musculaires

En usage externe, le romarin soulage très efficacement les rhumatismes. Plusieurs préparations sont réputées. En « compresse », par exemple: faites bouillir pendant 10 minutes 1 litre d'eau dans lequel vous aurez mis 1 poignée de romarin. Trempez un linge fin et appliquez-le aux endroits douloureux. Vous pouvez aussi faire votre huile de massage en ajoutant 50 gouttes d'huile essentielle de romarin à 1/2 litre d'huile d'olive. Cette préparation soulage également les douleurs musculaires. Dernière recette: la pommade au romarin. Il faut faire fondre 100 g de cire d'abeille au bain-marie, puis y ajouter 2 gouttes d'huile essentielle de romarin. Mélangez bien jusqu'à refroidissement. Utilisez cette pommade sur les articulations gonflées, les coups, les bosses et les entorses.

Feuilles, fleurs et huile essentielle de romarin

Si l'utilisation des fleurs et des feuilles de romarin ne comporte que très peu de contre indications (il ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes et aux personnes hypertendues), ce n'est pas le cas de l'huile essentielle qui peut vite devenir toxique et provoquer des crises d'épilepsie. C'est pourquoi il vaut mieux éviter de l'utiliser en auto médication, ou bien ne le faire qu'avec d'infinies précautions, en ne dépassant jamais les doses indiquées dans les ouvrages de référence.

Le bain du tonus au romarin

Tonique, le bain au romarin vous permet de bénéficier des nombreuses vertus de l'huile essentielle de romarin sans risque. Il suffit de diluer 3 gouttes d'huile essentielle de romarin dans 1 cuillerée à soupe de lait en poudre et de mettre ce mélange sous le robinet. Restez 1/4 d'heure dans le bain et ne vous lavez pas, si vous voulez une meilleure efficacité.

Mûre (Rubus fruticosus)

Le mûrier a offert l'occasion à Jean Palaiseul de rappeler à quel point la nature est bien faite, le décrivant comme « un exemple supplémentaire de la sagesse de la...

Mûre (Rubus fruticosus)

Boutique santé

Puressentiel Romarin à cinéole Bio5.00€Afficher

Phytosun Aroms Romarin ABV8.90€Afficher

Arkogélules Romarin6.99€Afficher

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Bottin

Les plus commentés:
  • Geyer Kevin (Ostéopathes, Alpes-Maritimes)
  • Rinaldi Gwénaëlle (Ostéopathes, Paris)
Librairie santé
  • Vivons sans lait pour vivre mieux
  • Mincir au fil des saisons
Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn