Boutique santé
A-Derma Exomega Lait Emollient

21.20€Afficher
Floressance Maca

7.40€Afficher
Optimum Nutrition, Protéine 100% Whey Gold Standard, rock

59.99€Afficher

 

Persil (Petroselinum crispum)

Plantes médicinales > Persil

  1. Introduction
  2. La composition très intéressante du persil
  3. Les principales indications du persil
  4. À table ! Le persil dans nos assiettes.
  5. Les contre-indications du persil
  6. La culture du persil
  7. Péril et faux persil

Persil

Le persil, il en existe plusieurs variétés. Les fleurs, verdâtres ou jaune vert, apparaissent au courant de l'été jusqu'à la fin du mois de septembre. Les feuilles, non poilues, sont vert foncé, divisées en trois, puis subdivisées. Elles sont ou non frisées: moins elles le sont, plus elles sont parfumées et goûteuses.

La composition très intéressante du persil

Le persil contient de l'apiol, une huile essentielle, des vitamines et des oligoéléments.

  • L'apiol: cette substance cristallisée que l'on trouve dans toute la plante (et donc aussi dans l'huile essentielle) agit fortement sur les systèmes nerveux et digestif, ainsi que sur l'utérus. L'apiol, à trop forte dose, peut provoquer des vertiges et des céphalées.
  • L'huile essentielle: des études ont montré qu'elle est particulièrement efficace pour tous les problèmes des voies urinaires et des appareils génitaux, aussi bien masculin que féminin. Elle stimule l'utérus, provoquant les règles, réduisant les douleurs menstruelles et permettant de lutter contre la stérilité féminine.
  • Les vitamines: avec 133 mg de vitamine C pour 100 g de plante, le persil arrive en tête des végétaux en compagnie du cynorrhodon, de l'argousier, du cassis et de l'ortie, bien loin devant l'orange ou le citron ! Inutile de rappeler l'utilité d'un petit supplément quotidien de vitamine C. Le persil est aussi très riche en vitamine A et contient des vitamines du groupe B.
  • Les oligoéléments: calcium, fer, phosphore, manganèse, soufre, potassium et cuivre sont concentrés dans un équilibre particulièrement bien assimilable par l'organisme, surtout en association avec la vitamine C qui favorise leur absorption.

Les principales indications du persil

Dépuratif sanguin, vasodilatateur, stimulant musculaire et nerveux, désintoxiquant et diurétique, fébrifuge, le persil est particulièrement conseillé en cas de:

En externe, les feuilles ou le suc de persil s'appliquent sur les piqûres d'insectes, les hémorroïdes, les ulcères variqueux et les taches cutanées.

À table ! Le persil dans nos assiettes.

Préférez les espèces non frisées. Les graines se récoltent fin septembre, tout comme les racines. Brossez-les bien et laissez-les sécher dans un endroit aéré et à l'ombre. Les feuilles fraîches se cueillent et se dégustent toute l'année.

  • Persil frais: les feuilles sont concentrées en vitamines, oligoéléments et apiol. On peut en ajouter dans toutes les salades et sur tous les plats.
  • Racines fraîches: elles se mangent crues, râpées ou cuites comme les carottes.
  • Racines sèches et graines: plus concentrées en principes actifs, elles sont utilisées en décoction: 30 g pour 1/2 litre d'eau, 2 à 3 tasses par jour.

Les contre-indications du persil

Le persil est phototoxique: quand on en consomme ou qu'on l'utilise en friction, il peut être à l'origine d'une dermite aiguë qui va parfois jusqu'à l'apparition de vésicules. Il faut donc éviter les cures de persil en été. Les femmes enceintes et allaitantes doivent aussi s'abstenir de manger du persil qui a la propriété de « couper » la montée de lait. Enfin, à trop fortes doses (notamment les graines), le persil peut avoir l'effet inverse de celui recherché et provoquer des troubles hépatiques ou rénaux. Ne pas dépasser 100 g de persil frais ou en décoction, par jour et par personne.

La culture du persil

Il faut de la patience, car les premières feuilles n'apparaissent que 2 semaines après le semis. On conseille de mélanger les graines de radis et de persil. Sans doute parce que c'est moins désespérant. Des petites pousses vertes finissent par sortir, même si ce ne sont pas celles qu'on attendait ! Mais avant toute chose, les graines de persil doivent macérer 2 jours dans l'eau (de pluie si possible) avant d'être plantées, dans une zone qui ne restera pas en plein soleil. Le persil aime le terreau meuble et frais, mais pas le fumier qui diminue son arôme.

Arrosez-le assez souvent afin qu'il garde ses feuilles bien vertes. Le persil pousse toute l'année: alors n'hésitez pas à en semer, même en septembre, dans des pots que vous rentrerez aux premiers frimas.

Péril et faux persil

Le persil a une cousine dangereuse, la petite ciguë ou faux persil (Aethusa cynapium) qui est aussi une ombellifère et qui lui ressemble fortement, à la différence près que ses feuilles ne sont jamais frisées. On la trouve principalement dans les clairières et dans les décombres. C'est un poison, tout comme une autre cousine, plus méchante encore, la grande ciguë, qui peut être mortelle. On les différencie d'abord à l'odeur (petite et grande ciguë sentent mauvais) et à la floraison (les ciguës ont des ombelles blanches, celles du persil sont vertes ou jaunes). Un conseil: abstenez-vous de cueillir, ailleurs que dans votre jardin, ce qui vous semble être du persil. Un petit truc utile Pour celles et ceux qui ont facilement la nausée dans les transports: portez un petit bouquet de persil en pendentif !

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn