Boutique santé
3 Chênes Extraits de Pépins de Pamplemousses 1200 Bio

13.90€Afficher
GSE, CitroPlus Extrait de Pépin de Pamplemousse Bio

23.99€Afficher
GSE, CitroPlus Extrait de Pépin de Pamplemousse Bio

13.39€Afficher

 

Pamplemousse (Citrus paradisi)

Plantes médicinales > Pamplemousse

  1. Introduction
  2. Le pamplemousse contre le surpoids, le cholestérol et une glycémie élevée
  3. L'extrait de pépins de pamplemousse, antibiotique naturel
  4. Le pamplemousse pour les plantes, les animaux...
  5. ...Et le pamplemousse pour nous !
  6. Des études scientifiques sur le pamplemousse
  7. Quel pamplemousse choisir ?
  8. Le pamplemousse... Comment et quand ?
  9. Masque purifiant au pamplemousse
  10. Le vrai pamplemousse

Pamplemousse

Le pamplemousse tel qu'on le connait en Occident est en réalité le pomelo. Sa richesse en minéraux et sa pectine le rendent très intéressant pour notre santé.

Né en Amérique au xviie siècle, du mariage d'un pamplemoussier et d'un oranger, le pamplemousse n'a longtemps inspiré que du mépris aux humains qui regardaient tomber et pourrir ces fruits sans se baisser pour les ramasser. C'est en Floride que, finalement, on en appréciera la fraîcheur et la saveur. Puis le fruit traversa l'Atlantique pour gagner l'Europe.

Le pamplemousse contre le surpoids, le cholestérol et une glycémie élevée

On dit le pamplemousse utile quand on a un excès de cholestérol, grâce à sa pectine, et intéressant pour lutter contre l'hypertension, grâce à sa richesse en potassium. Ses apports minéraux favoriseraient, par ailleurs, l'assimilation du calcium par l'organisme. Une étude, réalisée en 2004 par des chercheurs américains, a permis de montrer que le pamplemousse frais, entier ou sous forme de jus, présentait de multiples intérêts. 100 personnes obèses, qui ne suivaient aucun régime alimentaire particulier, se sont prêtées au « jeu »:

  • 25 ont pris un extrait de pamplemousse en capsules,
  • 25 ont mangé 1/2 pamplemousse frais,
  • 25 ont bu un verre de jus de pamplemousse,
  • 25 prenaient un placebo.

Tous prenaient leur « dose » de pamplemousse ou leur placebo avant chaque repas. Résultat: après 12 semaines de ce « traitement », les participants qui mangeaient du pamplemousse frais avaient perdu 1,6 kg, ceux qui prenaient le jus, 1,5 kg, ceux qui avalaient un extrait en capsules, 1,1 kg et ceux qui prenaient le placebo, seulement 0,2 kg. Les chercheurs ont remarqué que le taux d'insuline dans le sang (qui, lorsqu'il est trop élevé, peut faire grossir et augmente les risques cardio-vasculaires) diminuait avec la consommation régulière de pamplemousse.

L'extrait de pépins de pamplemousse, antibiotique naturel

C'est un médecin, Jacob Harich, qui a découvert en 1980 les étonnantes vertus des pépins de pamplemousse. Cet homme, également physicien, avait émigré d'Europe de l'Est vers les États-Unis où il travaillait et se passionnait pour son jardin durant ses loisirs. C'est ainsi qu'il découvrit que, sur son compost, les pépins de pamplemousse ne pourrissaient pas. Intrigué, il les étudia dans son laboratoire. C'est ainsi qu'il s'aperçut que ces derniers contenaient une huile plus puissante que les antibiotiques et pourtant bien moins nocive.

Le pamplemousse pour les plantes, les animaux...

L'extrait de pépins de pamplemousse est employé en agriculture biologique contre les moisissures, les insectes, et dans les élevages, aussi bien pour désinfecter les accessoires ou les outils que pour soigner les animaux.

...Et le pamplemousse pour nous !

Pour les humains aussi, l'efficacité antibiotique de l'extrait de pépins de pamplemousse peut se révéler souveraine à chaque fois que l'organisme est aux prises avec une infection ou une mycose. On l'emploie pour cela par voie interne. Il est ainsi recommandé en cas de:

En usage externe aussi, il peut venir à bout de tas de petits soucis: pied d'athlète, mycose des orteils, psoriasis, acné, eczéma, boutons de fièvre, aphtes, brûlures, coupures, piqûres d'insectes, verrues, etc.

Des études scientifiques sur le pamplemousse

Depuis la découverte du docteur Harich, de nombreuses études scientifiques sont venues démontrer les propriétés antibactériennes et antimycosiques du pépin de pamplemousse. Environ 800 bactéries seraient ainsi sensibles à cette substance. En contact avec l'extrait de pépins de pamplemousse, la membrane des bactéries ne résiste que 1/4 d'heure environ.

Quel pamplemousse choisir ?

La très belle légende de l'extrait de pamplemousse et ses vertus exceptionnelles ont donné lieu à une commercialisation d'extraits divers et variés, plus ou moins bien préparés et contenant parfois des conservateurs dont l'innocuité peut être douteuse. Résultat: on vend parfois un peu tout et n'importe quoi, ce qui a fait naître une controverse quant à l'efficacité réelle des pépins de pamplemousse. Selon la dilution et les ingrédients ajoutés, on peut obtenir des résultats quasi nuls ou excellents. Que faire dans ce cas ? L'idéal consiste, pour commencer, à choisir un produit issu de l'agriculture biologique. Ainsi, l'efficacité vient de l'effet bactéricide et antimycosique des pépins de pamplemousse et pas des détergents parfois utilisés pour le diluer !

Le pamplemousse... Comment et quand ?

L'idéal consiste à faire des cures de 3 semaines à 1 mois quand on est fatigué ou que l'on a besoin de renforcer son système immunitaire, en suivant les dosages indiqués sur le produit. En cas d'infection déclarée, il faut parfois augmenter les doses.

Précautions à prendre Le pamplemousse ou son jus, lorsqu'ils sont ingérés en même temps que certains médicaments, peuvent entraîner des effets secondaires graves ! Le fruit contient des substances appelées furanocoumarines, qui amplifient les effets de certains médicaments: certains antihypertenseurs (inhibiteurs calciques), plusieurs antiprotéases utilisées dans le traitement du sida, le Viagra, et bien d'autres encore. En effet, ce jus abaisse la concentration dans l'intestin d'une enzyme qui dégrade ces médicaments: ces derniers sont alors moins rapidement digérés, et ils mettent plus de temps à être absorbés. Les furanocoumarines empêchent aussi l'absorption de certains autres médicaments, car elles augmentent la concentration de glycoprotéine-P, laquelle s'oppose au passage dans le sang de différentes molécules. C'est le cas des médicaments contre les rejets de greffes, de certaines chimiothérapies, de nombreux antiallergiques et de certains médicaments à visée cardio-vasculaire. Pour commencer, si vous suivez un traitement médical, demandez à votre médecin si vous pouvez aussi prendre du pamplemousse et, quoi qu'il en soit, ne prenez pas vos médicaments avec du jus de pamplemousse. En revanche, pas de problème avec l'extrait de pépins de pamplemousse.

Masque purifiant au pamplemousse

Si vous avez les pores dilatés et, plus généralement, la peau grasse, faites-vous ce masque une fois par semaine. Pressez 1/2 pamplemousse. Délayez 50 g de farine dans le jus obtenu. Ajoutez 1 yaourt nature et remuez bien jusqu'à ce que le mélange soit homogène. Appliquez sur votre visage et laissez agir 20 minutes avant de rincer.

Le vrai pamplemousse

Plus grand que le pomélo, le vrai pamplemousse (Citrus maxima) est originaire d'Orient. Il peut être rond, mais aussi avoir une forme de poire. Sa commercialisation en Occident est récente et encore rare. En Thaïlande et en Chine, en revanche, on l'apprécie depuis longtemps.

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn