Boutique santé
Naturland Maté

9.50€Afficher
Schär Mélange pour pain complet sans gluten

13.99€Afficher
3 Chênes Bio Détox Bouleau

14.90€Afficher

 

Maté (Ilex paraguariensis)

Plantes médicinales > Maté

  1. Introduction
  2. Le maté, jusqu'en Inde
  3. La tisane de maté, une boisson amère et tonique
  4. Les composantes du maté
  5. Les indications du maté
  6. De la modération avec le maté
  7. Le maté... Où ? Quand ? Comment ?

Maté

Le maté, ceux qui voyagent en Amérique du Sud l'apprécient sous la forme d'une boisson légère, amère et rafraîchissante que l'on trouve partout. Défatigante, cette tisane, qui se boit selon un rite précis, constitue un coupe-faim stimulant.

Le maté est un arbre à feuilles persistantes, commun en Amérique Latine. Sauvage, il préfère les zones de moyenne altitude, au bord des rivières. Il peut atteindre 20 mètres de haut. Cultivé, il est taillé pour ne pas dépasser 4 mètres. Appelé thé des Jésuites, « chimarrão » au Brésil, le maté ou Yerba maté fait partie des Aquifoliacées. On utilise surtout ses feuilles, récoltées une fois par an. Les petits fruits ressemblent à des boules de houx composées de quatre petites graines. Il faut compter 6 ans entre la plantation et la première récolte.

Le maté, jusqu'en Inde

Bien avant l'arrivée des Européens, les Amérindiens consommaient du maté. Rapportée en Espagne par les conquistadors, cette boisson, réputée favoriser la bonne humeur et chasser la fatigue, connut un succès fulgurant. Cette vogue incita les Jésuites en mission au Paraguay à commercialiser à grande échelle le maté et donc à en organiser la culture. Actuellement, le maté est cultivé non seulement en Amérique du Sud, mais aussi en Inde et même en Nouvelle-Zélande.

La tisane de maté, une boisson amère et tonique

Les jeunes rameaux, coupés une fois par an, sont mis à sécher, régulièrement retournés à la fourche, et ensuite hachés. Un tri par criblage retire les brindilles trop épaisses. La plante est ensuite mise en sacs pour la laisser bonifier. Cette étape de vieillissement peut durer jusqu'à 2 ans et donne à certains « crus » un goût spécial. Le maté est vendu par tout dans les épiceries et les supermarchés. Sous forme de tisane, de poudre instantanée, de sachets, le maté se présente nature, mais aussi aromatisé à l'orange, au citron, à la menthe... Il peut être associé à d'autres plantes médicinales.

Une véritable institution Le maté nature est souvent amer: tout dépend de sa provenance et de sa fabrication. Comme pour le thé vert, il faut quelques semaines avant de s'habituer à son goût particulier. Depuis des siècles, le maté est utilisé aussi pour ses propriétés thérapeutiques: combattre la fatigue, purifier le sang, réduire la nervosité ou les effets des maladies, stimuler l'intelligence et la mémoire... Il est devenu, en Amérique du Sud, une véritable institution sociale, censée inspirer les conversations chaleureuses comme peuvent l'être le thé à la menthe au Maroc ou le thé vert au Japon.

Les composantes du maté

Source de vitamines (A, C, E, B1, B2) et de minéraux (magnésium, calcium, fer, sodium, potassium, manganèse, phosphate, soufre), le maté contient surtout de la matéine, plus douce que la caféine et absorbée plus progressivement par l'organisme. En 1988, les autorités sanitaires allemandes reconnaissaient les vertus médicinales du maté pour combattre la fatigue mentale et physique. Les phytothérapeutes anglo-saxons et français considèrent que le maté peut aider à mincir. Un essai clinique en double-aveugle, mené sur 44 obèses, a montré que l'association de maté et de guarana diminuait la sensation de faim et favorisait la perte de poids.

Les indications du maté

Le maté peut aider à:

  • stimuler la mémoire,
  • perdre du poids,
  • lutter contre la fatigue,
  • soulager les maux de tête,
  • combattre le stress et la dépression.

De la modération avec le maté

Pris à doses raisonnables, le maté ne connaît pas de véritable contre-indication. Comme pour le café, les femmes enceintes doivent être prudentes, de même que les personnes qui souffrent de palpitations, de maux de tête chroniques ou d'hypertension. Le maté peut augmenter ou diminuer l'effet de certains médicaments chimiques (analgésiques, sédatifs, tranquillisants, bronchodilatateurs). En règle générale, il vous suffit d'en prendre 2 à 4 tasses par jour pour en ressentir les bienfaits.

Le maté... Où ? Quand ? Comment ?

Tonique, digestif et stimulant, le maté peut remplacer le thé ou le café. Si vous avez la guampa et la bombilla (les accessoires typiques utilisés par les Paraguyayens pour le boire), vous pourrez le préparer et le déguster comme là-bas. Sinon, il vous suffit de le prendre en infusion à raison de 10 à 15 g de feuilles pour 1 litre d'eau. On trouve aussi le maté en gélules (suivre les conseils du fabricant) ou en poudre instantanée.

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn