Boutique en ligne
nu3 Cynorrhodon bio, poudre

30.99€Afficher
Sanatur, SpiruSélénium

14.49€Afficher
Layenberger, 3K Shake protéiné chocolat-café faible en glucides

35.99€Afficher

 

Lotier corniculé (Lotus corniculatus)

Plantes médicinales > Lotier corniculé

  1. Introduction
  2. La jolie fleur jaune du lotier
  3. Les principes actifs identifiés du lotier
  4. Les grandes indications du lotier
  5. La cueillette du lotier
  6. Le lotier... Où ? Quand ? Comment ? Combien ?
  7. Les bonnes associations avec le lotier

Lotier corniculé

Le lotier corniculé, dont les propriétés ont été découvertes en 1948 par un médecin français, est une plante médicinale trop méconnue. Les études scientifiques ont confirmé par la suite les vertus sédatives et antispasmodiques de cette jolie fleur jaune.

Le lotier cornu ou corniculé a des fleurs et des fruits très caractéristiques, d'où ses multiples noms locaux: fourchette, pied de poule, pantoufle, sabot-du-petit-Jésus, trèfle cornu, petit-sabot, sabot de la mariée, lotier des prés. En anglais, on l'appelle Birds'foot, Ginestrino en italien et Gewöhnlicher en allemand. Il existe plusieurs variétés de lotier. On note ainsi le Lotus maritimus à feuilles charnues, le Lotus alpinus, le Lotus pedunculatus ou le Lotus tetragonolobus. Linné, qui inventa la classification des plantes toujours en usage aujourd'hui, fit une découverte grâce au lotier corniculé. Le célèbre botaniste constata un phénomène qu'il appela le « sommeil des plantes »: les folioles du lotier (tout comme celles du trèfle) prennent une orientation différente le jour et la nuit.

Un jour, le docteur Henri Leclerc reçut une fermière venue le consulter pour une conjonctivite. Elle souffrait aussi de palpitations, d'insomnies et d'autres troubles nerveux. Le médecin lui conseilla de ramasser du mélilot, d'en faire une infusion à utiliser en collyre. La fermière, distraite mais surtout très ignorante des plantes qui l'entouraient, confondit le mélilot avec du lotier. De plus, elle avala l'infusion au lieu de s'en tamponner l'oeil. Le docteur Leclerc constata: « Si ses conjonctives ne bénéficièrent pas de cette médication, elle en obtint une amélioration très marquée de son nervosisme car, en moins de 8 jours, elle recouvra le sommeil et sentit son coeur s'assagir. »

La jolie fleur jaune du lotier

Le mélilot, comme le lotier, est jaune, et ses feuilles aussi sont pourvues de 3 pétioles ovales. Mais la ressemblance s'arrête là. Le mélilot se dresse jusqu'à 1 mètre de haut et ses fleurs sont disposées par longues grappes. Le lotier corniculé, quant à lui, ne dépasse pas 60 cm de haut. Il rampe sur le sol sur sa tige principale, ligneuse. Les tiges secondaires sont si frêles qu'elles semblent incapables de soutenir les petites fleurs jaunes d'environ 1 cm, groupées par 3, 4, 5 ou 6. Les feuilles sont semblables à celles du trèfle, mais en les observant bien, on distingue à leur base deux folioles pointues, appelées stipules. Les fruits, qui prennent la place des fleurs, sont de longues gousses terminées par une petite corne (d'où le nom de lotier corniculé). Une fois sèches, les gousses se tordent en spirale (un peu comme le pois de senteur) et expulsent une dizaine de graines. Le lotier, plante vivace très répandue dans toutes les zones tempérées d'Europe, d'Asie centrale et d'Amérique du Nord, fleurit de mai à août. De la famille des légumineuses, plus exactement des Papilionacées (ou Fabacées), le lotier préfère les lieux plutôt siliceux, mais s'adapte partout, même dans des zones rocheuses et montagneuses jusqu'à 3 000 m d'altitude. On en trouve sur les bords sablonneux des rivières, dans les prairies, au bord des dunes, en lisière des forêts, sur les talus, au bord des chemins et, bien sûr, dans les champs, puisque c'est aussi une plante fourragère.

Les principes actifs identifiés du lotier

Après sa découverte fortuite, le docteur Leclerc prescrivit avec succès du lotier à ses autres patients souffrant de palpitations ou d'insomnies. Il communiqua ses observations à d'autres médecins qui lui confirmèrent l'action doucement sédative du lotier. À la suite d'un article paru dans la Revue de Phytothérapie, le professeur Paul Guérin, doyen de la faculté de Pharmacie, confirma la présence de substances cyanogénétiques. Ce sont ces mêmes substances sédatives qui se trouvent dans la passiflore, autre plante du calme et du sommeil. Le docteur Leclerc s'est gentiment moqué de sa patiente qui confondait le mélilot et le lotier. Mais les scientifiques se demandent aujourd'hui si les deux fleurs - comme sans doute la plupart des Papilionacées - ne renferment pas un principe commun. Autre piste de recherche: le lotier est riche en flavonoïdes, alcaloïdes qui donnent sa couleur jaune à la fleur. Or, les scientifiques supposent que l'action antidépressive de la gentiane et du millepertuis, jaunes eux aussi, est due à leurs flavonoïdes.

Les grandes indications du lotier

Plante calmante et très douce, le lotier corniculé est utilisé contre la plupart des états nerveux et spasmodiques:

Le très grand avantage du lotier corniculé est de calmer les sensations d'énervement, les palpitations et tous les états incontrôlables tout en laissant l'esprit clair, lucide. Il est particulièrement conseillé aux étudiants en période d'examen, aux intellectuels ainsi qu'aux personnes âgées et aux personnes qui sortent épuisées et énervées d'une longue convalescence.

La cueillette du lotier

À partir de juin, vous pourrez prélever les fleurs de lotier corniculé. Faites attention à ce que votre récolte ait lieu dans un endroit préservé de toute pollution industrielle, citadine ou agricole. En séchant, les fleurs jaunes, veinulées de rouge, verdissent.

Le lotier... Où ? Quand ? Comment ? Combien ?

Le lotier corniculé, sous forme de plante sèche ou de gélules, se trouve surtout dans les herboristeries, dans les magasins de produits naturels et par correspondance. Il existe aussi de la teinture-mère et des extraits liquides ou des préparations complexes (en pharmacies, parapharmacies et magasins de produits naturels). Dans tous les cas, préférez des plantes issues de l'Agriculture Biologique.

  • Teinture-mère et extraits liquides: prenez 10 à 20 gouttes par jour dans un verre d'eau, 2 à 3 fois par jour.
  • Préparation pharmaceutique et gélules: suivez les conseils du fabricant.
  • Plante sèche (fleurs de préférence): en infusion, 1 cuillerée à soupe de fleurs sèches par tasse d'eau bouillante, 3 à 4 fois par jour.

Les bonnes associations avec le lotier

Le lotier corniculé peut être pris avec d'autres plantes sédatives comme l'aubépine, le tilleul ou la passiflore, de façon à augmenter la synergie entre ces fleurs apaisantes. Mais il peut aussi être pris avec du mélilot, surtout quand la nervosité est associée à une mauvaise circulation ou liée à la ménopause.

Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn