Boutique santé
Best Body Nutrition, L-Carnitine, liquide

19.99€Afficher
nu3 Densilogy - soin des cheveux

31.99€Afficher
CP Sports, Gants de fitness femme taille S

13.99€Afficher

 

Guggul (Commiphora mukul)

Plantes médicinales > Guggul

  1. Introduction
  2. Le guggul, une tradition très ancienne
  3. De nombreuses recherches sur le guggul
  4. Contre-indications du guggul
  5. Le guggul... Où ? Comment ? Combien ?

Guggul

Le guggul est l'une des plantes ayurvédiques les plus célèbres en Inde. Il doit sa réputation à sa capacité de réguler le cholestérol et la glycémie.

Le guggul est récolté dans les régions sèches du Pakistan, du Bangladesh, de l'Inde et du Moyen-Orient. Il fait partie de la famille des Commiphoracées, sous-famille des Burséracées, aux nombreuses variétés communes à l'Asie et à l'Afrique, parmi lesquelles on trouve la myrrhe, une autre gomme-résine. Cet arbuste épineux, appelé aussi oliban indien, peut atteindre 2 mètres de haut. Ses feuilles sont ovales et dentelées. Les fruits sont rouges et les fleurs, brun-rouge. Les substances actives sont extraites du guggulon, oléorésine qui perle en larmes sur l'écorce. Au moment de la récolte, on incise les branches (un peu comme le caoutchouc) pour accélérer ce phénomène d'exsudation. Une fois recueilli, le guggulon est séché, puis fragmenté.

Le guggul, une tradition très ancienne

Dans le Charak Samhita, traité de médecine ayurvédique indienne écrit il y a 2 300 ans, la gomme de guggul est décrite avec précision à plusieurs reprises. Elle est indiquée pour soigner une maladie qui « résulte d'une mauvaise alimentation et de la sédentarité, se manifestant par l'accumulation de graisse sur les parois des vaisseaux sanguins », autre ment dit l'athérosclérose. Ces mêmes textes sacrés décrivent le guggul comme une plante antiobésité de toute première importance, capable aussi de traiter l'arthrose, la fatigue et l'acné. Les chercheurs ont donc essayé d'en savoir davantage sur ce végétal.

De nombreuses recherches sur le guggul

Il y a une cinquantaine d'années, des chercheurs de l'Université Banaras Hindu se sont penchés sur les propriétés thérapeutiques et pharmacologiques de la gomme de guggul. Ils ont isolé des stéroïdes qu'ils ont appelés guggulipides. Cette substance abaisse de façon significative le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang en rééquilibrant le rap port bon cholestérol (HDL) et mauvais cholestérol (LDL). Par la suite, d'autres recherches ont confirmé que le guggul faisait remonter le taux de bon cholestérol. Ainsi le Journal of Associated Physicians India a publié une étude réalisée pendant 4 semaines sur 125 patients qui ont pris des guggulipides: en moyenne, le taux de cholestérol a diminué de 11 % et celui des triglycérides de 16,8 %. Les scientifiques expliquent les vertus du guggul par l'action du E-gugglesterone et du Z-gugglesterone, capables de faire baisser le taux de graisse dans le sang en intervenant sur un récepteur, appelé farnesoid X-receptor, dont le rôle est la régulation des acides gras, du cholestérol et des sucs biliaires. Actuellement, les chercheurs reviennent aux sources, c'est-à-dire aux indications du Charak Samhita ; ils pensent pouvoir prouver l'action anti-inflammatoire et antiarthritique du guggul.

Contre-indications du guggul

La plupart des études montrent qu'il n'existe pas de contre-indication majeure. Cependant, la gomme pure que l'on trouve en Inde, lorsqu'elle est consommée en excès, peut entraîner une diarrhée sévère, des maux de tête ou des éruptions cutanées. À la posologie conseillée, les extraits commercialisés en Occident entraînent peu d'effets secondaires, au pire quelques troubles gastriques. Il suffit de cesser d'en prendre pour que ces éventuels inconvénients disparaissent. En revanche, il faut vous méfier des interactions possibles si vous prenez des anticoagulants, des antiplaquettaires ou des médicaments contre l'hypothyroïdie ou l'hyperthyroïdie. En effet, le guggul peut, soit potentialiser les effets de ces molécules chimiques, soit, au contraire, les inhiber. Par précaution, le guggul est aussi déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.

Le guggul... Où ? Comment ? Combien ?

En Europe et en Amérique, le guggul (ou gugul) se trouve sous la forme de gélules contenant de la poudre de résine. Ces extraits sont plus ou moins dosés en guggulstérones. Pour des gélules de 300 mg titrées à 2,5 %, il est généralement conseillé de prendre 2 à 3 gélules avant les principaux repas. On trouve très facilement le guggul en magasins de produits naturels, les pharmacies et par correspondance. Il entre souvent comme composant dans les remèdes ayurvédiques destinés à la minceur ou à combattre l'excès de cholestérol.

Gui (Viscum album)

Le gui s'installe sans aucun scrupule dans les ormes, les chênes, les pommiers, les pins et se nourrit de leur eau ! Depuis Astérix, il mérite toujours de figurer dans...

Gui (Viscum album)

Calypso After Sun Oil

Parce qu'il est souvent nécessaire de continuer à hydrater sa peau après l'exposition, l'Huile Après Soleil de Calypso est une huile sèche qui vous permettra d'hydrater votre peau pour qu'elle...

Calypso After Sun Oil

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Bottin

Librairie santé
  • Le grand guide Hachette de l'homéopathie
  • Le yoga de l'Occident
Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn