Boutique santé
Nutriderma Dolotextil

7.12€Afficher
Plantforce Synergy Protein chocolat, poudre

39.89€Afficher
Isostar, Powerplay high protein 90 neutre, poudre

27.99€Afficher

 

Échinacée (Echinacea angustifolia)

Plantes médicinales > Échinacée

  1. Introduction
  2. L'échinacée, des Indiens aux Éclectiques
  3. Les effets immunostimulants de l'échinacée
  4. L'échinacée, protecteur et réparateur
  5. Les preuves de l'efficacité de l'échinacée
  6. Quelques contre-indications de l'échinacée
  7. Comment prendre l'échinacée ?

Échinacée

L'échinacée, magnifique plante à fleurs roses, pousse naturellement en Amérique du Nord, dans les plaines semi-montagneuses où elle fut longtemps considérée comme une plante sacrée par les Indiens. Il en existe plusieurs variétés dont l'Echinacea angustifolia et l'Echinacea purpurea, celles que l'on utilise le plus couramment en phytothérapie. C'est une plante robuste, qui ne craint ni la sécheresse ni le gel. Aujourd'hui, elle est cultivée à grande échelle aux États-Unis, mais aussi en Nouvelle-Zélande, au Canada et en Europe.

L'échinacée, des Indiens aux Éclectiques

Chez les Indiens d'Amérique, l'échinacée servait à soigner de nombreuses maladies. En usage externe, on l'employait pour soulager les piqûres d'insectes ou les morsures de serpent, pour apaiser les brûlures, guérir les furoncles et nettoyer les plaies. En interne, c'était le remède de nombreuses affections: angines, maux de tête, oreillons, rougeole... et même la petite vérole ! Ce sont les Éclectiques, un groupe de médecins phytothérapeutes fondé au début du xixe siècle, qui ont introduit l'échinacée dans la médecine occidentale, s'inspirant pour cela des connaissances traditionnelles indiennes.

Les effets immunostimulants de l'échinacée

L'échinacée produit des réactions en chaîne dans l'organisme, réveillant notre système immunitaire. Pour commencer, elle stimule le tissu immunitaire situé sous la langue puis, arrivant à l'estomac et à l'intestin, elle fait de même avec les plaques de Pleyer (tissus immunitaires). Résultat: ces plaques envoient un signal à tous les relais immunitaires de l'organisme. Cette réaction à l'absorption d'échinacée produit les effets suivants:

  • augmentation de la production de globules blancs (prêts à combattre les infections),
  • augmentation de la production de macrophages (cellules « tueuses » de toxines et autres cellules étrangères indésirables),
  • accélération de la croissance de tissus sains et neufs,
  • protection des cellules saines,
  • augmentation de la capacité de l'organisme à se débarrasser des virus et bactéries,
  • augmentation de la production de cortisol, hormone antistress et anti-inflammatoire.

L'échinacée, protecteur et réparateur

En prévention, l'échinacée permet de mettre notre système immunitaire en éveil. Résultat: les virus et bactéries sont éliminés avant d'avoir le temps de proliférer. Mais l'échinacée peut aussi jouer un grand rôle lorsque la maladie est apparue. Ainsi, on peut l'utiliser en cas de:

Les preuves de l'efficacité de l'échinacée

Des expériences effectuées en laboratoire en 1985 ont montré que des globules blancs stimulés par l'échinacée avaient un pouvoir anti-infectieux augmenté de 20 à 40 %, et notamment une efficacité accrue contre les candidoses. D'autres études, cliniques cette fois, ont mis en évidence une amélioration de 50 à 120 % de l'efficacité immunitaire après seulement 5 jours grâce à l'échinacée. Ce qu'il faut avant tout, c'est prendre l'échinacée dès les premiers symptômes. En 2009, une étude effectuée avec un spray contenant des extraits d'échinacée et de sauge a montré qu'on obtenait sur le mal de gorge d'aussi bons résultats qu'avec les médicaments habituellement utilisés. Quant au rhume, un traitement préventif avec de l'échinacée en réduit la fréquence de 58 %.

Quelques contre-indications de l'échinacée

L'efficacité de l'échinacée sur le système immunitaire est telle qu'elle est parfois contre indiquée en cas de maladies auto-immunes (sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé...).

Comment prendre l'échinacée ?

On trouve facilement l'échinacée sous forme de gélules ou de comprimés, mais aussi de diverses préparations, seule ou associée à d'autres végétaux. Pour prévenir les infections, il est généralement conseillé de suivre une cure de 2 mois à raison de suffisamment de gélules ou de comprimés pour prendre l'équivalent de 1 g de plante par jour. En cas d'infection déclarée (quand on a un rhume, par exemple), les doses peuvent être augmentées 2 à 3 fois pendant une semaine. On peut aussi prendre l'échinacée sous forme de tisane, en employant les racines ou les parties aériennes séchées. Si vous employez les parties aériennes (feuilles et fleurs), mettez 1 poignée de plante dans votre tisanière. Faites chauffer 1 litre d'eau. Aux premiers frémissements, versez sur la plante et couvrez. Attendez 10 minutes avant de filtrer. Si vous choisissez la racine, préparez-la en décoction: mettez 1 petite poignée de plante dans 1 litre d'eau froide et faites chauffer le tout dans une casserole émaillée. Laissez bouillir 5 minutes puis éteignez le feu. Mettez un couvercle et attendez 10 minutes avant de filtrer et de boire. Buvez votre litre de tisane dans la journée, chaude ou froide.

Églantier (Rosa canina)

L'églantier, à l'origine, était utilisée contre la rage. En grec, Kinorrhodon signifie la rose des chiens, car la racine de l'églantier était censée guérir la rage. Ces propriétés, qui n'ont...

Églantier (Rosa canina)

Arcadie-Cook Agar-agar bio, Poudre

(21,80 EUR/100g) Agar-agar en poudre d'Arcadie-Cook: découvrez ce gélifiant naturel...

Arcadie-Cook Agar-agar bio, Poudre

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Bottin

Librairie santé
  • Ayurvéda & Nutrition
  • Journal d'un surirradié d'Epinal
Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn