Boutique santé
Lovechock, Pur barre chocolatée à la cerise et au chili bio, snack

5.79€Afficher
Dr. Hauschka, Lait démaquillant et Nettoyant

33.99€Afficher
Scholl Recharges Velvet Smooth Wet & Dry

19.90€Afficher

 

Chicorée (Cichorium intybus)

Plantes médicinales > Chicorée

  1. Introduction
  2. La chicorée, un digestif de choix
  3. La racine de la chicorée, riche en inuline
  4. De nombreuses variétés de chicorée
  5. Comment utiliser la chicorée ?
  6. La chicorée torréfiée
  7. La chicorée en Fleur de Bach

Chicorée

La chicorée sauvage est surtout réputée pour ses vertus bénéfiques sur la digestion et sur la régulation de la glycémie. Sa richesse en inuline, un « prébiotique » qui nourrit la flore intestinale saine, la rend particulière ment intéressante.

Au cours des siècles (et même des derniers millénaires, car la chicorée est dégustée depuis les pharaons !), les médecins et praticiens traditionnels ont décrit les nombreuses propriétés de la chicorée. Dans l'Antiquité, Dioscoride la conseillait pour fortifier l'estomac et Galien la considérait comme l'une des meilleures amies du foie. Les magiciens, eux, affirmaient qu'en s'enduisant le corps de suc de chicorée, on réussissait dans toutes ses entreprises.

La chicorée, un digestif de choix

Les vertus bénéfiques de la chicorée sur la digestion et les surcharges hépatiques sont depuis longtemps mises en avant. En cure préventive ou curative, elle permet sans aucun doute de mieux digérer les excès. On peut aussi faire infuser les feuilles et prendre cette tisane en fin de repas pour accélérer la digestion.

La racine de la chicorée, riche en inuline

L'inuline est une substance capable de freiner, lors du passage des nutriments de l'intestin vers le sang, l'assimilation des sucres rapides. Ainsi, on évite, lors de la consommation de ces sucres, le pic insulinique. Pour mieux comprendre, il faut savoir que lorsque vous mangez des sucres rapides (sucreries, chocolat, confiseries, gâteaux sucrés...), ces derniers parviennent très rapidement dans le sang et font monter brusquement votre taux de glycémie. En réaction, votre organisme envoie de l'insuline: une substance capable de gérer l'excès de sucre. L'insuline « case » les glucides en participant à leur transformation en graisse et en les stockant. Bref, quand on mange beaucoup de sucres rapides, on grossit... Certaines substances, comme l'inuline, permettent de freiner le passage des sucres rapides dans le sang, et donc de limiter ce phénomène.

Cette richesse en inuline de la chicorée en fait aussi un allié de choix en cas de diabète. En décoction, elle aide le foie à contrôler le taux de sucre sanguin et calme la soif des diabétiques, tout en régulant leur élimination urinaire. Certains travaux ont montré que l'utilisation de la chicorée pouvait faire baisser le diabète de 20 à 40 %.

De nombreuses variétés de chicorée

On reconnaît la chicorée sauvage, qui pousse dans toute l'Europe de façon spontanée, à ses tiges raides et ses fleurs bleues. Et lorsque vous en croquez les feuilles, leur amertume vous saute aux dents ! Elle pousse un peu partout, dans les prés humides, les terrains vagues ou au bord des chemins. Au fil des siècles, cette plante sauvage a donné naissance à de nombreuses variétés cultivées, aux propriétés comparables et aux goûts très variés. La plus proche est la chicorée sauvage améliorée (barbe-de-capucin). On distingue surtout les différentes variétés à la forme et la couleur de leurs feuilles: chicorée rouge de Chioggia (aux grosses pommes bien serrées), « pain de sucre » (feuilles blanchâtres et croquantes), petite trévise (bien rouge), chicorée de Vérone (petites pommes à base blanche), chicorée frisée, scarole... Les pissenlits et les endives font également partie des chicorées. Tous ces dérivés de la chicorée sauvage ont hérité de ses vertus thérapeutiques, quoiqu'elles soient moins prononcées.

Comment utiliser la chicorée ?

Tout d'abord, pensez à en consommer beaucoup, en salade, en la mélangeant à d'autres salades moins amères si vous n'en appréciez pas le goût. Et si vous voulez nettoyer vos reins, vos intestins, votre foie et tout votre organisme, testez la décoction conseillée par la médecine populaire: faites bouillir 100 g de chicorée fraîche (racines et feuilles) dans 1 litre d'eau et buvez-en 2 à 3 tasses par jour. Si vous souhaitez lutter contre le diabète et les effets nocifs des sucres rapides, la racine seule est plus indiquée: faites bouillir 20 à 30 g de racine sèche non torréfiée dans 1 litre d'eau pendant 10 minutes, laissez infuser 5 minutes, puis filtrez. Buvez-en 2 à 3 tasses par jour. Les tisanes peuvent être sucrées avec du miel, de romarin par exemple, pour atténuer l'amertume. On trouve aussi des comprimés à croquer contenant de l'inuline extraite de la chicorée, pour ceux qui aiment les remèdes traditionnels, mais aussi la simplicité d'emploi.

La chicorée torréfiée

Utilisée à son arrivée en France (à la fin du xviiie siècle) pour remplacer le café en cas de pénurie, la chicorée torréfiée contient elle aussi de l'inuline (environ 5 fois moins que la racine non torréfiée). Elle améliore la digestion et lutte en douceur contre la constipation.

La chicorée en Fleur de Bach

Chicorée, en élixir floral, correspond aux tempéraments altruistes.Vous vous intéressez beaucoup aux autres et à leurs besoins. Cela vous rend presque trop attentionné, surprotégeant parents, amis et enfants.Vous aimez aussi améliorer les choses, les relations.Vous supportez difficilement l'éloignement de ceux que vous aimez.

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn