Boutique santé
HiPP Bio Lait de croissance Combiotik, Poudre

12.99€Afficher
nu3 Créatine à double tampon

45.99€Afficher
Nutrisanté Vitamine C + gelée royale

8.39€Afficher

 

Bruyère (Calluna vulgaris)

Plantes médicinales > Bruyère

  1. Introduction
  2. La bruyère au jardin
  3. Constituants et propriétés de la bruyère
  4. La bruyère pour qui ? Pour quoi ?
  5. La bruyère... Quand ? Où ? Comment ?
  6. Usage interne de la bruyère
  7. Usage externe de la bruyère, pour les rhumatismes, les rougeurs cutanées et les dartres
  8. Les bonnes associations avec la bruyère

Bruyère

La bruyère, survivant là où les autres plantes ont renoncé, qui enfonce ses racines entre les cailloux et supporte les vents de tempête, pompe littéralement le sol pour s'enrichir de constituants aux propriétés thérapeutiques remarquables.

On l'appelle brande, péterolle, bucane, brégotte, pétrelle, craquelin, bronde ou encore brèle. Elle fait partie des Éricacées.Ses fleurs, mauves, roses ou blanches, éclosent de juillet à novembre, tapissant de leurs teintes pastel les landes grises en automne. Les feuilles persistantes se mettent en rang par quatre, serrées sur les rameaux. C'est un petit arbrisseau qui tend ses multiples branches dans tous les sens. Des steppes sibériennes aux grands plateaux américains, du sud de l'Afrique à la Scandinavie, les 400 variétés de bruyères s'adaptent aux conditions les plus extrêmes. L'une des particularités de la bruyère est d'être calcifuge, c'est-à-dire qu'elle fuit le calcaire. Les espèces utilisées en Europe pour leurs propriétés médicinales sont les bruyères sauvages: l'Erica cinera et la Calluna vulgaris.

La bruyère se cueille dans les landes, dans votre jardin ou s'achète séchée (moins efficace). On en trouve en gélules ainsi qu'en extrait liquide, forme préférable, car fabriquée à partir de plante fraîche.

La bruyère au jardin

Les bruyères se multiplient par marcottage, division ou bouturage.

Pour la Calluna vulgaris (celle qui nous intéresse pour ses propriétés médicinales), il est donc très simple de cueillir quelques brins de bruyère (tige de l'année) au cours d'une promenade, en automne ou au début de l'hiver, après la floraison. Il suffit d'enlever les feuilles sur la partie basse de la tige et de la laisser tremper dans une bouillie très liquide de terre non calcaire, de la terre de bruyère de préférence.Au bout de quelques jours, vous planterez en pot (enfoncez de 10 cm) sous châssis chaud. Rempotez après enracinement. Plantez à la belle saison: vous ferez un trou pour remplacer la terre de votre jardin par de la terre de bruyère. Espacez les pieds d'environ 30 cm dans un endroit bien exposé et jamais ombragé.

Constituants et propriétés de la bruyère

La bruyère contient un arbutoside, puissant antiseptique des voies urinaires, que l'on trouve aussi dans l'arbousier et la busserole. L'arbutoside est potentialisé et stabilisé par des tanins. D'autres composants (acide citrique, carotène, gommes...) en font aussi une plante dépurative, diurétique, anti-inflammatoire et astringente.

La bruyère pour qui ? Pour quoi ?

La bruyère est considérée comme l'un des meilleurs remèdes contre tous les problèmes urinaires (sauf pour les calculs, pour lesquels il faut lui préférer l'aubier de tilleul). La bruyère est aussi efficace pour soulager les rhumatismes. On l'utilisera donc pour lutter contre:

  • pyélonéphrites (infection urinaire avec fièvre et inflammation douloureuse du rein) et autres néphropathies,
  • oliguries (diminution de quantité des urines),
  • cystites avec pyurie (émission d'urine mêlée à du pus),
  • colibacilloses: infections dues à un germe, le colibacille,
  • albuminurie (présence d'albumine dans les urines),
  • rhumatismes, arthrite, goutte...

Accessoirement, la fleur de bruyère est un tonifiant musculaire, d'où l'intérêt d'en prendre avant un effort important.

La bruyère... Quand ? Où ? Comment ?

Il faut préférer les sommités fleuries, fraîches ou séchées.

Usage interne de la bruyère

  • Décoction de 30 g à 50 g de sommités fleuries dans 1/2 litre d'eau. Faites bouillir avant de laisser infuser 15 minutes. Buvez de cette tisane jusqu'à 1 litre par jour.

Usage externe de la bruyère, pour les rhumatismes, les rougeurs cutanées et les dartres

  • Décoction concentrée: 500 g de plante entière dans 3 litres d'eau. Laissez bouillir 10 minutes avant d'ajouter à l'eau du bain.
  • Huile de bruyère: glissez 60 g de fleurs (si possible fraîches) dans 1/4 de litre d'huile d'olive première pression à froid. Laissez macérer 15 jours et remuez régulièrement. À utiliser en massages le soir.

Les bonnes associations avec la bruyère

Pour les infections urinaires récidivantes ou particulièrement coriaces, faites des décoctions avec un mélange de 30 g de fleurs de bruyère et de 30 g de l'une des plantes suivantes dans 1 litre d'eau (à boire dans la journée et à renouveler jusqu'à disparition des symptômes):

  • aspérule odorante,
  • stigmates de maïs (pour la cystite chronique),
  • busserole,
  • solidago,
  • aubier de tilleul (dans le cas de lithiase urinaire, c'est-à-dire de calculs).

Les hommes qui souffrent d'une inflammation de la prostate devraient essayer d'associer la tisane de bruyère à la prise régulière de graines de courge (sous forme de gélules, d'extrait liquide ou d'huile).

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn