Boutique santé
Nutramino Protein Low-Carb Shake Chocolat-Banane

42.99€Afficher
Bain de pieds gonflable - Bain pour pieds confortable

18.50€Afficher
Priorin

43.99€Afficher

 

Bouleau blanc (Betula alba)

Plantes médicinales > Bouleau blanc

  1. Introduction
  2. Le bouleau blanc, un arbre vénéré par nos ancêtres
  3. Le bouleau blanc, de nombreuses indications thérapeutiques

Bouleau blanc

Le bouleau blanc et le bouleau barbu, que l'on rencontre un peu partout en France, sont depuis toujours réputés pour leurs vertus médicinales.

Le bouleau blanc, qui mesure jusqu'à 30 mètres de haut, se caractérise par un feuillage léger, des rameaux flexibles qui portent des petites écailles résineuses et une écorce blanche qui se détache en lanières. Les feuilles, triangulaires ou en losange, tombent au début de l'automne. Le bouleau barbu, plus petit, se trouve principalement dans les marais et les forêts humides.

Le bouleau blanc, un arbre vénéré par nos ancêtres

Le bouleau, personnification du printemps, faisait partie des arbres les plus appréciés par les Gaulois et les Romains. Son bois était estimé, jusqu'à l'aube de l'ère industrielle, par les sabotiers, couvreurs, charpentiers, charrons.Au Moyen Âge, en Allemagne, les conseils de district se réunissaient dans les bois de bouleaux. En Finlande, il est toujours d'usage que les jeunes mariés allument un feu de branches de bouleau. En Sibérie, les tribus yakoutes, qui souffrent rarement d'hémorroïdes, utilisent de fines écorces de bouleau comme papier hygiénique. Dans les autres régions du nord de l'Europe (Estonie, Lituanie, Russie), les traditions mettant en valeur le bouleau sont innombrables: chansons, contes, légères flagellations lors des bains de vapeur...

Le bouleau blanc, de nombreuses indications thérapeutiques

Au xiie siècle, Sainte-Hildegarde note déjà l'action cicatrisante des fleurs de bouleau.

Les recherches scientifiques successives ont confirmé que chaque élément du bouleau (feuilles, écorce, bourgeons, sève) possède des vertus thérapeutiques. Certains savons à base de goudron de bouleau ou d'huile essentielle de wintergreen sont recommandés pour toutes les affections cutanées, ainsi que pour les plaies et les abcès.

  • Les feuilles: récoltées de juin à septembre, elles sont un puissant diurétique qui n'irrite pas les reins. Elles sont dépuratives et sudorifiques. Elles aident aussi à lutter contre la goutte, les rhumatismes et les inflammations de la vessie. On les prend en infusion à raison de 3 à 4 tasses par jour.
  • La sève: recueillie au printemps en sciant une branche de l'arbre, est un excellent fortifiant. Elle est aussi efficace contre les infections urinaires, les coliques néphrétiques. En usage externe, la sève entre dans la composition de lotions capillaires. Dans votre cuisine, si vous en ajoutez à la pâte à pain, elle en accélérera la levée. Dans votre arrosoir, elle activera la germination des plantes. Et dans la bouteille d'eau sur votre bureau... elle vous donnera la forme jusqu'à la fin de la journée. L'eau que vous buvez peut, grâce à la sève de bouleau, aller chercher au plus profond de vos cellules les toxines qui s'y sont sournoisement accumulées. On trouve ce produit naturel en magasins de diététique.
  • L'écorce: c'est un fébrifuge, un dépuratif et un digestif que l'on consomme en décoction (1 cuillerée à café par tasse, laissez bouillir 5 minutes). En usage externe, la décoction d'écorce soigne les plaies et les dermatoses.
  • Les bourgeons: réputés pour combattre l'engorgement des ganglions lymphatiques, ils se prennent en décoction (laissez bouillir 100 g de bourgeons 10 minutes en ajoutant 1 g de bicarbonate de soude pour 1 litre d'eau).
  • Le vin de sève. La sève, mise en bouteille, devient aussi pétillante que du cidre et s'alcoolise légèrement. Pour éviter que cette boisson soit trop amère ou fermente trop, on ajoute du miel (3 à 4 cuillerées) et 5 clous de girofle par litre. Une branche de bouleau donne environ 5 litres de sève. Le vin de sève, une fois la fermentation stoppée, se conserve assez bien.

Bouillon-blanc (Verbascum thapsus)

Le bouillon-blanc était jadis considéré comme une plante quasi magique: il était aussi bien employé pour les maladies de poitrine que pour les maux de ventre - Appelé également molène...

Bouillon-blanc (Verbascum thapsus)

Eclaé Baume Généreux

D'une texture exceptionnelle, ce baume pénètre instantanément pour nourrir les peaux les plus désèchées sans laisser de film gras. Sa formule inédite, association de Dunaliella Salina et de Criste Marine...

Eclaé Baume Généreux

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Bottin

Librairie santé
  • Le grand guide Hachette de l'homéopathie
  • Le yoga de l'Occident
Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn