Librairie santé
Spécial détoxAfficherVaincre les problèmes respiratoiresAfficherLes secrets du citronAfficher
À découvrir

google_ad_client = "ca-pub-8116731124040751";
google_ad_slot = "1206156626";
google_ad_width = 160;
google_ad_height = 600;

 

Bardane (Arctium lappa)

Plantes médicinales > Bardane

  1. Introduction
  2. La bardane dans votre jardin... et dans vos assiettes
  3. Le bardane pour renforcer, tout renforcer...
  4. On peut donc utiliser la bardane dans les cas suivants:
  5. La bardane, un antibiotique naturel
  6. Mode d'emploi de la bardane
  7. Usage interne de la bardane
  8. Usage externe de la bardane
  9. Autres préparations à base de bardane
  10. La bardane et la crise de goutte
  11. Contre la rougeole... la bardane !

Bardane

La bardane, en plus d'être une formidable plante pour la peau, peut faire des merveilles dans bien d'autres domaines.

Les médecins grecs la surnommaient philanthropos, ce qui signifie « l'amie du genre humain ». Les acteurs romains plaçaient des feuilles de bardane sous leurs masques, pour limiter les effets irritants du cuir sur leur peau en sueur. Par ailleurs, son surnom d'herbe à poux ou d'herbe aux teigneux vient de son utilisation contre les maladies parasitaires de la peau. Sainte-Hildegarde et la plupart des médecins du Moyen Âge conseillaient la bardane pour éliminer les calculs rénaux et les problèmes respiratoires. Sa réputation de panacée devint complète quand Henri III fut guéri de la syphilis grâce à de la racine de bardane. Mais la plante n'est pas célèbre qu'en Europe. En Chine, les médecins la prescrivent pour les maladies de concentration (« yang »): sang chargé, diabète, hypertension... Jadis, la bardane a joué un rôle essentiel dans les recettes de sorcières, les superstitions et les pratiques religieuses: en Bretagne, quelques gouttes de suc de racine versées dans l'eau bénite à l'entrée de l'église vous assuraient d'une protection renforcée ! En Amérique du Nord (Québec et États-Unis), on fabriquait des colliers de rondelles de racines pour protéger les enfants... et surtout les jeunes filles.

La bardane dans votre jardin... et dans vos assiettes

Si vous le pouvez, semez de la bardane sauvage dans votre jardin. Elle s'y plaira et vous pourrez déguster ses racines fraîches, puisque les propriétés médicinales se perdent à la dessiccation. Les racines se récoltent au printemps (en été, elles sont moins tendres), de préférence la deuxième année. Le goût est intermédiaire entre l'artichaut et les salsifis. Vous pouvez récupérer des graines dans la nature ou bien en acheter chez un grainetier, du moins de la bardane japonaise (Tokingawa long). Celle-ci, plus grande encore que la bardane européenne, pousse jusqu'à 2,50 mètres de haut. Elle donne de magnifiques fleurs violettes. Les racines de Tokingawa long se récoltent la première année, 3 ou 4 mois après le semis, quand elles sont assez tendres. On les laisse tremper quelques heures pour en ôter l'amertume avant de les cuisiner comme des salsifis. Les Japonais, qui apprécient ces racines pour leurs vertus dépuratives et revigorantes, les cuisent à la vapeur avant de les faire revenir à la poêle.

La bardane balance sa haute silhouette pyramidale au bord des chemins ou des talus, sur les remblais, dans les décombres, partout où le sol est lourd, caillouteux, mal drainé et riche en azote. Ses grandes feuilles, duvetées en dessous, s'espacent et rapetissent en montant, comme pour laisser plus de lumière aux fleurs, boules hérissées de petits piquants, qui s'ouvrent sur de beaux pétales violets. Les enfants connaissent bien la bardane, car c'est un projectile qui s'accroche aux cheveux et aux vêtements.

Le bardane pour renforcer, tout renforcer...

La bardane contient principalement une huile essentielle, des tanins, des vitamines du groupe B et des minéraux: calcium, fer, potassium, sodium, magnésium, phosphore. Mais, surtout, elle est riche en substances naturelles fortement antibiotiques. L'association de ces différentes substances en fait une plante, certes dépurative et antimicrobienne, mais aussi tonifiante, régulatrice du foie et du système sanguin. Des chercheurs américains ont démontré qu'elle avait également des vertus hypoglycémiantes et qu'elle stimulait l'élimination des métaux lourds.

On peut donc utiliser la bardane dans les cas suivants:

  • les abcès dentaires (en gargarisme),
  • les anthrax et les furoncles,
  • le diabète,
  • l'eczéma et les autres dermatoses,
  • l'acné et les dartres,
  • la rougeole (le docteur Valnet affirme que la bardane guérit la rougeole en 3 jours),
  • les rhumatismes et autres problèmes articulaires,
  • les problèmes hépatiques,
  • les infections bucco-pharyngées,
  • la fatigue.

La bardane, un antibiotique naturel

Les principes antibiotiques de la bardane ont été étudiés en Angleterre, en Amérique et en France, et les résultats obtenus font comparer cette plante à la pénicilline. Elle est efficace contre le staphylocoque doré, le streptocoque et le pneumocoque. Dans un article de la Revue de Phytothérapie, ses propriétés bactéricides ont été soigneusement décrites: « On peut utiliser la bardane contre certaines affections bucco-pharyngées, car elle barre ainsi la route aux multiples infections respiratoires et digestives dont le point de départ siège au niveau des voies respiratoires supérieures ».

Mode d'emploi de la bardane

La bardane doit être utilisée si possible fraîche, au moins pour les racines qui perdent leurs propriétés à la dessiccation. Or, c'est dans la racine que sont concentrés les bienfaits de la bardane. Cette racine peut atteindre un mètre de profondeur. Les racines, enveloppées dans un linge propre et conservées à la cave ou dans le bas du réfrigérateur, sont utilisables pendant plusieurs jours, le temps suffisant pour une bonne cure dépurative.

Usage interne de la bardane

  • En décoction: faites bouillir 40 g de racines dans 1 litre d'eau durant 10 minutes. Filtrez. Buvez 2 à 3 tasses par jour.
  • En légumes: cuisinez les racines de bardane comme des salsifis.

Usage externe de la bardane

  • En décoction: appliquez la lotion obtenue sur le visage ou les cheveux, ou utilisez-la en gargarismes.
  • En cataplasme: appliquez les feuilles fraîches écrasées au rouleau à pâtisserie, pendant 10 à 20 minutes, directement sur la poitrine contre les infections pulmonaires, ou bien sur le visage ou toute autre partie de la peau pour lutter contre les problèmes cutanés.
  • En macération: dans une bouteille d'huile d'olive, introduisez des feuilles. Laissez plusieurs jours au soleil. Massez les jambes en cas d'ulcères variqueux ainsi que tout autre problème de peau.

Autres préparations à base de bardane

Pour ceux qui n'aiment pas les tisanes, la bardane existe aussi (seule ou en association avec d'autres plantes) en gélules ou en extraits liquides. Vous pouvez, par exemple, trouver des ampoules associant bardane et pensée sauvage.

La bardane et la crise de goutte

Avec la bardane, dérouillez et soulagez rapidement vos articulations (c'est également efficace en cas de crise de rhumatismes très douloureuse). Voici la méthode indiquée par Jean Palaiseul, à ne préparer que si vous supportez le lait: versez ¾ de litre d'eau bouillante sur 40 à 50 g de racine fraîche coupée en tranches. Laissez refroidir. Passez, puis ajoutez 4 ou 5 cuillerées de miel et 1/2 litre de lait. Cette préparation doit être bue dans la journée, la moitié le matin, le reste le soir. En même temps, utilisez la bardane par voie externe en appliquant sur vos articulations douloureuses des cataplasmes de feuilles fraîches cuites dans très peu d'eau ou bien macérées 12 heures dans de l'eau salée ou du vinaigre salé. Les cataplasmes doivent être conservés 2 à 3 heures, ou davantage.

Contre la rougeole... la bardane !

Pour soigner la rougeole, le docteur Valnet conseille la décoction de racine de bardane à raison de 1 cuillerée à café toutes les 5 minutes. L'éruption est complète en 2 heures et la guérison en 3 jours (il faut toutefois se méfier des courants d'air en cas de rougeole).

Baobab (Adansonia digitata)

Le baobab entre dans la pharmacopée traditionnelle en Afrique et on emploie depuis toujours ses différentes parties (racines, feuilles, pulpe, graines) à des fins thérapeutiques. La pulpe, appelée « pain...

Baobab (Adansonia digitata)

Boutique santé

Naturland Bardane9.90€Afficher

Arkofluides Bardane Pensée Sauvage13.20€Afficher

Pharm & Nature Bardane Pensée Sauvage Fumeterre4.40€Afficher

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Bottin

Les plus commentés:
  • Geyer Kevin (Ostéopathes, Alpes-Maritimes)
  • Rinaldi Gwénaëlle (Ostéopathes, Paris)
Librairie santé
  • Les basiques
  • Soulager les acouphènes avec 1 CD audio
Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn