Boutique santé
Weider, Pure amino egg

31.99€Afficher
MyProtein Impact Whey Protein, Nature Vanille, Poudre

20.99€Afficher
Arkogélules Propolis

9.99€Afficher

 

Angélique (Angelica archangelica)

Plantes médicinales > Angélique

  1. Introduction
  2. L'angélique et l'histoire
  3. L'angélique, un remède presque universel
  4. L'angélique dans votre jardin
  5. La récolte de l'angélique, quand et comment ?

Angélique

L'angélique possède de réelles propriétés antibactériennes, apéritives, stomachiques, anticonvulsives, sédatives, diurétiques, immunologiques et vasodilatatrices... Elle serait aussi active contre certaines tumeurs.

La plante entière est utilisée: semences, feuilles, racines, tiges... Les parties ligneuses sont préparées en décoction ou en vins médicinaux. Les parties tendres (feuilles, semences) servent aux infusions. Les semences sont utilisées comme condiment dans la choucroute et les « pickles » de nos amis anglais ou les marinades. Racines et graines font partie des recettes secrètes de liqueurs bien de chez nous, comme la Chartreuse. Dans les pays nordiques, les tiges sont confites et servies avec les gâteaux de Noël ou tout simplement découpées et disposées sur des tartines de beurre. En Laponie, on conserve le poisson dans des feuilles d'angélique et on la mange (tiges et feuilles) en légumes, bouillie dans du lait. Les utilisations sont donc nombreuses. Il faut pourtant savoir que, contrairement à la plupart des plantes dont les propriétés médicinales sont potentialisées par le séchage, la dessiccation des feuilles et des fleurs d'angélique leur fait perdre leurs vertus.

L'angélique et l'histoire

Connue des Grecs, des Hébreux et des Romains, l'angélique est entrée en sainteté par la grande porte: c'est l'une des rares plantes citées par les Évangiles. Les gladiateurs se frottaient les membres d'huile essentielle d'angélique avant les combats: leurs muscles étaient assouplis et les coups semblaient moins rudes. Paracelse, célèbre médecin et alchimiste de la Renaissance, utilisa abondamment l'angélique. Il faut dire que la plante était déjà célèbre: appelée aussi racine du Saint-Esprit ou herbes aux anges, elle a fait partie, grâce aux fumigations de ses tiges et à l'utilisation de son huile essentielle, des plantes qui ont permis d'éliminer la peste en Europe. Au xviie siècle, dans son célèbre traité Paradise in Sole, Parkinson déclare que l'angélique est supérieure à toutes les autres plantes médicinales. Notons qu'Annibal Camoux, l'un des rares cent-vingtenaires de cette époque, mort en 1759, attribuait sa longévité au fait qu'il mâchait continuellement de la racine d'angélique. Fontenelle, à peu près contemporain (mais quand on vit cent ans et plus, on est contemporain de beaucoup de monde !) avait préféré se gaver de fraises: il a vécu vingt ans de moins, mais c'est déjà bien !

L'angélique, un remède presque universel

La liste des indications est longue.Voici, par ordre alphabétique, celle des troubles pour lesquels on la conseille:

L'angélique, également antifongique et fortement antibactérienne, peut venir à bout de certains problèmes cutanés (candidoses, par exemple). On utilise aussi la décoction (avec de l'ortie) en rinçage après un shampooing pour fortifier les cheveux et activer leur repousse.

Là encore, respectez les doses, car l'angélique est très puissante: son suc est si irritant pour la peau que les mendiants de la Cour des Miracles s'en frottaient les membres pour provoquer de pitoyables plaies ou ulcères !

  • Décoction: 50 g de racines sèches ou de semences (pas de feuilles sèches qui n'ont plus de vertus médicinales) pour 1 litre d'eau, à laisser bouillir 5 minutes. 1 tasse, 3 fois par jour, de préférence après les repas. Appliquez la décoction, refroidie, sur les mycoses cutanées.
  • Vins d'angélique: les recettes sont nombreuses et associent généralement 30 g de racines (ou 50 g de tiges)pour 1 litre de bon vin rouge auxquels on ajoute, selon les goûts et les effets thérapeutiques attendus, une ou plusieurs des plantes suivantes: cannelle (4 g), noix de muscade râpée (4 g), clou de girofle (1 ou 2), gentiane (20 g), millepertuis (20 g). Laissez macérer 1 semaine dans un bocal fermé. Filtrez. Prenez en un petit verre en apéritif ou au coucher.
  • Liqueurs d'angélique: ce sont souvent des recettes comparables, mais le vin est remplacé par ? d'eau-de-vie et ? d'eau auxquels on ajoute 300 g de sucre ou 200 g de miel.

L'angélique dans votre jardin

Elle épanouira ses jolies corolles de juin à août. Peu exigeante, elle apprécie plutôt une bonne exposition, une terre fraîche, équilibrée... et la compagnie des orties qui stimulent sa production d'huile essentielle. C'est une bisannuelle, c'est-à-dire qu'elle meurt après la floraison, mais se resème et renaît d'une nouvelle graine. Plantez en pépinière les graines à 15 cm de profondeur, dans une terre fine, de préférence en septembre. Transplantez au printemps suivant, dès leur apparition.

La récolte de l'angélique, quand et comment ?

  • Semences: lorsqu'elles commencent à devenir brunes. Coupez les ombelles, faites-les sécher à l'ombre, éliminez les débris végétaux.
  • Tiges et feuilles: en juin-juillet.
  • Racines: à l'automne. Rincez-les à l'eau. Attendez qu'elles soient bien sèches avant de les couper en rondelles.

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn