Librairie santé
Huiles essentielles pour tous les joursAfficherEssencesAfficherIl y a une vie après un accidentAfficher

 

Ail (Allium sativum)

Plantes médicinales > Ail

  1. Introduction
  2. L'ail, une plante appréciée par toutes les civilisations
  3. L'allicine, principe actif remarquablement efficace de l'ail
  4. L'ail, une véritable panacée
  5. L'ail en usage externe
  6. Les études scientifiques sur l'ail
  7. L'ail, mode d'emploi
  8. Les précautions avec l'ail
  9. Trucs de santé à l'ail
  10. Trucs pratiques avec l'ail

Ail

L'ail, ce bulbe si commun dans les cuisines, figure parmi les plantes culinaires et médicinales les plus utilisées et les plus efficaces pour soigner nombre de petits tracas.

L'ail est sans doute originaire des grandes plaines de l'Asie centrale. Mais, très rapidement, les hommes ont cultivé et amélioré les bulbes. Il est vite devenu l'aliment-médecin par excellence, au point que les ouvriers égyptiens, sur les chantiers des pyramides, recevaient chaque jour une gousse d'ail pour prévenir les maux les plus divers: ses vertus tonifiantes et antiseptiques étaient déjà reconnues !

L'ail, une plante appréciée par toutes les civilisations

L'ail, tout comme l'oignon de la même famille, était considéré par les Égyptiens non seulement comme une panacée, mais comme une véritable monnaie utilisable pour les échanges commerciaux et les salaires. Les Hébreux croyaient en ses vertus vermifuges et antidépressives, tout comme les Coptes qui en faisaient des cures pour se nettoyer les intestins ou se désembrumer le cerveau. Les médecins grecs, puis romains ont continué de relever tous les bienfaits de l'ail, au point que Pline l'Ancien note plus de 60 affections traitées par ce bulbe ! La peste, au Moyen Âge, était combattue efficacement par l'ail.Au début du xxe siècle, au Metropolitan Hospital de New York, 1 000 personnes atteintes de tuberculose ont été soumises à 56 traitements différents. Parmi les thérapeutiques végétales, l'ail obtint de loin les meilleurs résultats. Depuis l'Antiquité, l'ail a toujours conservé, dans nos campagnes, sa réputation justifiée et les progrès de la science ont confirmé son intérêt majeur dans le domaine de la santé.

L'allicine, principe actif remarquablement efficace de l'ail

Les travaux scientifiques sur l'ail, dont ceux de l'Université G. Washington aux USA, confirment les propriétés étonnantes de l'ail. Le docteur Valnet et bien d'autres phytothérapeutes de renom soulignent l'action de l'allicine, un composé soufré de l'ail qui a un effet bactéricide, antiseptique et diurétique. C'est en effet à ce principe actif, l'allicine, que l'on attribue les propriétés thérapeutiques de l'ail: antiagrégant plaquettaire, il est bénéfique pour le système cardio-vasculaire, régule la production de cholestérol et se montre d'une aide appréciable dans de très nombreuses indications. Les saponines de l'ail font également diminuer le taux de cholestérol et seraient aussi responsables de ses propriétés bénéfiques pour le système cardio-vasculaire. En réalité, plusieurs sortes de substances semblent jouer un rôle, elles agissent d'ailleurs sans doute en synergie, d'où l'intérêt de consommer de l'ail « entier ».

L'ail, une véritable panacée

L'ail, tonique, antiseptique, stimulant général, antiarthritique et fébrifuge, est conseillé dans les cas suivants:

L'ail en usage externe

L'ail, écrasé, soigne la plupart des petites plaies, infectées ou non, à condition que ce ne soit pas des dermatoses. Ainsi, on frotte une piqûre d'insecte, un cor, une verrue, un kyste avec une gousse d'ail. Pour soigner les verrues, on coupe une gousse d'ail à sa taille et on la maintient toute la nuit avec un sparadrap, et on recommence le lendemain, le surlendemain, et ainsi de suite jusqu'à disparition. C'est également efficace sur les cors aux pieds et les oeils-de-perdrix.

Les études scientifiques sur l'ail

À Taïwan, un extrait d'ail injecté à des souris infectées par le staphylocoque doré résistant à la méthicilline (l'une des bactéries les plus dangereuses pour nous) a réussi à combattre l'infection. Sachant que le staphylocoque doré se propage très rapidement dans les hôpitaux, ce résultat obtenu en 2003 pourrait peut-être bientôt trouver une application dans la lutte contre les maladies nosocomiales. Une autre étude in vitro a permis de démontrer que l'ail pouvait, par ailleurs, s'attaquer à la bactérie responsable de la gonorrhée (« chaude-pisse »).

Par ailleurs, des équipes scientifiques néerlandaises ont montré l'action bénéfique de l'ail (et de l'oignon) en prévention de certains cancers, notamment des voies digestives. Plusieurs études épidémiologiques réalisées dans le monde entier ont relevé une corrélation entre la consommation d'alliacées (ail, oignon, échalote, poireau, etc.) ou celle de crucifères (choux de toutes sortes) et une moindre fragilité face à certains cancers, notamment ceux des voies digestives.

L'ail, mode d'emploi

L'ail, consommé en condiment de préférence cru, peut être ajouté à toutes les salades. On peut aussi composer un « sirop » maison à l'ail que l'on prend matin et soir: hachez 2 gousses avec du persil, mélangez à 1 cuillerée d'huile d'olive. Pour neutraliser la mauvaise haleine liée à l'ingestion d'ail, il suffit de mâcher quelques grains de café, un clou de girofle ou des graines de cumin.

Enfin, beaucoup plus simple, il existe des gélules d'ail dont les propriétés sont les mêmes et qui n'ont aucune odeur. Il suffit d'en avaler, matin et soir, deux gélules. En vente par tout: pharmacies, parapharmacies, grandes surfaces, par correspondance, boutiques diététiques...

Les précautions avec l'ail

L'ail en quantité importante est déconseillé aux femmes allaitantes car il donne un goût prononcé au lait qui risque de déplaire au bébé. L'ail peut modifier la glycémie, les personnes diabétiques doivent en tenir compte. Attention, si vous avez l'estomac fragile, évitez de dépasser 1 à 2 gousses d'ail cru par jour.

Trucs de santé à l'ail

Pour faire baisser la tension: mettez 1 gousse d'ail écrasée à macérer le soir dans 1 verre d'eau, buvez le verre d'eau (sans la gousse) le matin à jeun.

Pour désinfecter les plaies: préparez un vinaigre d'ail à garder dans votre armoire à pharmacie. Pilez 30 g d'ail et faites macérer pendant 10 jours dans ½ litre de vinaigre. Filtrez et conservez bouché. Utilisez ce vinaigre sur une compresse pour nettoyer les petites plaies, coupures et écorchures.

Onguent d'ail: Broyez quelques gousses d'ail et mélangez-les avec de l'huile ou du saindoux. Avec cet onguent, en massages, vous soulagerez les douleurs musculaires ou les foulures. Si vous avez de l'asthme ou une bronchite, appliquez-le sur la plante de vos pieds (ou faites-le appliquer par un tiers si vous n'êtes pas assez souple) et sur la colonne vertébrale pour dégager votre respiration.

Maux d'oreilles: En cas de douleurs dans les oreilles et après vous être assuré qu'il ne s'agit pas d'une otite à traiter au plus vite, râpez une gousse d'ail que vous mettrez dans une gaze. Introduisez délicatement ce petit « bouchon » dans votre conduit auditif et laissez agir.

Trucs pratiques avec l'ail

Collant, l'ail ? L'ail peut parfois remplacer la colle: frottez 1 gousse d'ail coupée en deux sur les deux parties à coller, maintenez jusqu'à ce que le suc soit sec et le tour est joué ! C'est efficace pour le papier, le carton...

Jolis fruits: 2 gousses d'ail coupées en deux dans une coupelle en verre, déposée dans une corbeille à fruits, empêchent les fruits de pourrir.

Aigremoine (agrimonia eupatoria)

L'aigremoine est recommandée contre les aphtes, la pharyngite, la diarrhée et les problèmes hépatiques. - On la rencontre sur les chemins, le long des haies où elle se met à...

Aigremoine (agrimonia eupatoria)

Boutique santé

nu3 Fusilli de pois chiches, à l'ail des...7.99€Afficher

Ayurveda Lakshmi, Beurre clarifié à l'ail bio7.99€Afficher

Schoenenberger, Jus d'ail des ours5.99€Afficher

Commentaires des internautes

Rédiger un commentaire (aucune inscription requise)

Publier mon commentaire

Aucun commentaire pour le moment. Cliquez ci-dessus pour rédiger le premier !

Bottin

Librairie santé
  • Limitez sel et sucre pour bien vous porter
  • Un aller simple pour l?enfer
Phytothérapie
  • Insomnie
  • Jambes lourdes
  • Lumbago
  • Mal des transports
Aromathérapie
  • Défenses immunitaires
  • Vaginite
  • Varicelle
  • Varices
Homéopathie
  • Vertige
  • Céphalée
  • Bronchite chronique
  • Maladie de Crohn